As-tu déjà ressenti ce mélange de peur et d’excitation à l’idée de changer de carrière, mais sans savoir comment le financer ? Se lancer dans une reconversion professionnelle est souvent perçu comme un saut dans l’inconnu, surtout lorsqu’on doit gérer des finances serrées et qu’on revient d’une période de burn-out. Comment alors réussir à concilier ambition et réalité économique ? C’est justement ce que je vais te dévoiler dans cet article en partageant mes meilleures astuces pour optimiser ton budget et financer ta reconversion professionnelle.

Comprendre la nécessité d’une bonne gestion budgétaire

J’ai mis extrêmement longtemps à oser me lancer dans un nouveau métier. D’une part parce que j’avais l’impression de ne pas avoir les ressources nécessaires pour financer ma reconversion professionnelle, mais aussi parce que je n’avais pas une idée claire de ce que je souhaitais faire, ni comment m’y prendre. Par contre, j’étais 99 % sûre que cela passerait par l’entrepreneuriat.

Pour pouvoir mener à bien ce projet, j’ai commencé à prêter attention à mes finances dès 2014 (pour créer mon entreprise en 2023. La timeline parait énorme, mais je voulais mener plusieurs projets de front, dont celui d’acquérir ma résidence principale), lorsque j’étais encore salariée. J’avais conscience des défis qui m’attendaient pour changer de métier :

  • Le coût des formations qui s’élèvent généralement à plusieurs milliers d’euros ;
  • La nécessité de faire des investissements personnels divers (par exemple, louer un local ou acheter du matériel numérique de bonne qualité) ;
  • Et finalement, l’incertitude quant à la durée de la période sans revenus stables.

Car oui, un projet de reconversion, c’est une très belle aventure, mais qui fait souvent peur à cause des raisons évoquées ci-dessus, saupoudrées de certaines de nos croyances limitantes 😉. Ce qui me semblait juste pour moi, c’est d’abord de sécuriser la partie financière (en plus de définir ce que je voulais faire, évidemment !). Donc passons à la partie qui nous intéresse, c’est-à-dire, comment financer sa reconversion professionnelle !

Financer reconversion professionnelle… même sans argent

De nombreuses personnes se laissent freinent par le manque de moyens (ou du moins, la peur de manquer d’argent) quand on parle de commencer une nouvelle carrière. C’est d’autant plus vrai lorsqu’on se retrouve comme emprisonné dans un job que l’on déteste, surtout après un burn-out ! En plus de ces peurs, on a également notre manque de confiance en nous et notre syndrome de l’imposteur qui s’ajoutent… Pourtant, il existe de nombreuses manières d’arriver à tes fins, et ce, même si tu n’as pas de ressources.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Souffrez-vous du syndrome de fatigue chronique ? Comment y remédier ?

Identifier les sources de financement

En France, il est vrai que les travailleurs aiment bien râler. Et j’avoue, moi aussi il m’est arrivé de pester contre le système. Mais quand on parle de reconversion professionnelle, il existe de nombreuses façons d’obtenir un financement. Je ne suis pas une experte en la matière puisque :

  1. Cela m’avait été refusé par un employeur ;
  2. Je ne remplissais pas les conditions d’obtention.

Si tu te trouves dans ce cas, pas de panique, j’ai aussi des solutions pour toi dans la suite de l’article 🙂. Mais si tu es au début de tes recherches pour savoir comment obtenir de l’aide pour financer ta reconversion professionnelle, sache que les dispositifs sont nombreux. Tu trouveras sur ce site toutes les informations dont tu as besoin. Si ton projet est entrepreneurial, tu peux aussi solliciter ton conseiller bancaire, des experts-comptables, et des organismes tels que la CCI ou la BGE. À défaut de te donner accès à des fonds pour débuter ton entreprise, ils sauront t’aiguiller vers des organismes compétents.

Maintenant, je ne vais pas te mentir : il est beaucoup plus facile de financer une reconversion professionnelle lorsqu’on a déjà accès à des fonds, et que ton projet ne nécessite que peu ou pas d’investissement. C’est la voie que j’ai choisie ! Et c’est pour ça que tu lis actuellement cet article qui participe à l’événement inter-blogueurs « Mes astuces pour optimiser mon budget. », organisé par Magdalena du blog Magdalena, du blog Archiminiorga. Je vais donc te partager mes meilleurs conseils pour que tu puisses, toi aussi, exercer le métier de tes rêves !

Faire face à une période de galère financière

Malheureusement, il se peut qu’on doive faire face à une période difficile du point de vue financier. C’est d’autant plus le cas lorsqu’on a vécu un burn-out et qu’on a passé de longs mois en arrêt maladie, en voyant ses indemnités se réduire comme une peau de chagrin. Et pourtant, tu dois tout de même manger ! C’est pour ça que peut-être que toi aussi, tu as repris ce job à contrecœur pour éviter de trop t’endetter. Si c’est ton cas, continue ta lecture !

Organisation financière au quotidien

On se souvient tous de notre premier job, où l’on pensait qu’on allait « être riche », pour finalement comprendre que sans expérience, difficile de prétendre à bien plus que le SMIC. En tout cas, ça a été mon cas ! Et c’est une des réflexions que l’on peut se faire quand on recommence un nouveau métier. On peut être stressé par le fait qu’on a des bouches à nourrir, un ou plusieurs crédits à rembourser, peut-être qu’on est même déjà dans le rouge. Heureusement, des solutions existent.

Adopter des habitudes financières saines

La première étape pour optimiser ton budget consiste à adopter des habitudes financières saines. Non seulement elles vont te servir à concrétiser tes projets sur le court terme, mais tu prendras de bonnes habitudes sur le long terme ! C’est tout bénef’ 🙂. Voici mes stratégies pratiques préférées pour y parvenir.

1. Établis un budget mensuel

Un budget te permet de visualiser tes revenus et surtout tes dépenses. Une fois que tu as acquis cette vision, tu vas pouvoir définir tes priorités et faire des choix éclairés, en accord avec ta vision. Personnellement, j’utilise une simple feuille de calcul Excel et l’application de ma banque pour suivre l’évolution de mes comptes au quotidien. Mon conseil : alloue d’abord tes revenus aux dépenses essentielles (loyer, nourriture, transport), puis une autre aux économies, et le reste à tes loisirs.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Apprenez à dire non grâce à ces 12 conseils

2. Suis tes dépenses

Faire son budget est aussi un exercice de développement personnel qui te permet de mieux te connaître, de mettre le doigt sur tes habitudes de dépenses, et qui t’aide à identifier les différents domaines où tu peux économiser. Pour cela, reprends ton fichier Excel (ou même un carnet papier) et note toutes tes dépenses quotidiennes pendant un mois. Tu peux utiliser des applications de suivi des dépenses pour automatiser ce processus (mais je trouve que le faire à la main au début permet une plus grande prise de conscience 🙂). À la fin du mois, analyse tes données et repère les dépenses superflues pour économiser !

3. Automatise tes économies

As-tu déjà remarqué qu’on a tendance à dépenser tant qu’il reste de l’argent disponible sur notre compte ? En tout cas, moi c’était mon cas ! Quelque chose qui m’a vraiment aidé à auto- financer ma reconversion professionnelle, c’est d’automatiser mon épargne. Comme ça, j’étais sûre de mettre de l’argent de côté régulièrement, sans avoir à y penser et de manière « indolore » 😉. Configure des virements automatiques depuis ton compte courant vers ton compte épargne dès que tu reçois ton salaire et/ou tes indemnités. Même une petite somme mise de côté régulièrement peut faire une différence énorme à long terme !

Optimiser ses dépenses quotidiennes

Peut-être que tu as l’impression de connaître et d’utiliser toutes ces astuces, et pourtant, cela ne suffit pas. Pour économiser davantage, voici d’autres techniques que j’ai moi-même mises en place, et que je garde encore, de nombreuses années plus tard !

1. Utilise des techniques de budgétisation

Pour aller plus loin dans la gestion de ton budget, tu peux tester la méthode 50/30/20 (celle que j’ai utilisée pendant des années pour financer ma reconversion professionnelle). Cela consiste à allouer 50 % de tes revenus aux besoins essentiels, 30 % aux loisirs et 20 % à l’épargne. Tu peux évidemment moduler les pourcentages comme tu le souhaites. Ce qui est intéressant avec cette technique, c’est que si tes besoins essentiels dépassent 50 %, cela indique que tu vis peut-être au-dessus de tes moyens. À réfléchir !

Si cette technique ne te convient pas, tu peux aussi tester le système des enveloppes. Tu répartis tes dépenses dans des enveloppes spécifiques (physiques ou virtuelles) pour éviter les dépassements. Simple et efficace !

2. Réduis les dépenses non essentielles

Ce qui est bien avec les techniques précédemment citées, c’est qu’elles te permettent de pointer ce qui est vraiment essentiel de ce qui ne l’est pas. Par exemple, le café à la machine avec les collègues le matin peut ne pas être essentiel 😉. À toi d’être objective ! Je te conseille également de passer en revue tes abonnements mensuels (streaming, salle de sport, magazines) et d’arrêter ceux que tu n’utilises pas régulièrement. Si tu es souvent en prise aux achats compulsifs, tu peux utiliser la méthode BISOU.

3. Économise en faisant tes achats

Il semble un peu utopique de croire qu’on peut vivre sans rien dépenser (un jour peut-être ? 😉) ! Cependant, tu peux économiser encore plus en achetant durant des soldes, des promotions (en faisant bien attention à juger ce qui est essentiel ou pas, bien sûr !) et en utilisant des applications de cashback (je me sers de iGraal).

Éviter les pièges de la (sur)consommation

Nous évoluons dans une société qui pousse constamment à la consommation. Surtout quand on cherche à tout prix à sortir de sa situation douloureuse, il est facile de céder aux promesses très alléchantes élaborées par les pros du marketing. Si tu veux pouvoir financer ta reconversion professionnelle dans de bonnes conditions, reste vigilante au moment de prendre tes décisions d’achat.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Dépasser la peur de pas être à la hauteur en 7 clés

Reconnaître et résister aux incitations à la consommation

Ce n’est pas un secret : les algorithmes sont de plus en plus performants quand il s’agit de te montrer la publicité qui fera mouche. Qui ne s’est pas étonné de voir son téléphone lui proposer un voyage à Bali après en avoir innocemment parlé avec ses amis ? Sur ton ordinateur, utilise des bloqueurs de publicité pour réduire les tentations. De manière générale, prends conscience de l’impact des publicités sur tes décisions d’achat.

Priorise les dépenses nécessaires à ta reconversion

Pour choisir comment financer ta reconversion professionnelle de façon efficace, je te conseille d’investir d’abord dans des formations et des ressources qui soutiendront ton nouveau projet professionnel. Ne commets pas l’erreur de faire l’impasse sur ton bien-être physique et mental. Ces deux points sont essentiels pour une transition réussie et pour éviter de (re)plonger dans le burn-out ! Et si tu ne sais pas par où commencer, réserve ta première séance de coaching gratuite avec moi. On établira ensemble ton plan d’action !

Désencombre avec le minimalisme

Pas plus tard qu’hier, j’ai encore fait un tri dans mes placards pour me débarrasser de ce qui m’encombre et me cause — inconsciemment et visuellement — du stress. D’ailleurs, puisqu’on parle de finances, il ne s’agit pas QUE de sortir les objets inutilisés de sa maison. On peut aussi les revendre pour augmenter son budget reconversion 😉. Vinted pour les vêtements, Momox pour les objets culturels, Le Bon Coin et Facebook Marketplace pour les autres objets… Les possibilités sont nombreuses !

Astuce bonus pour améliorer ta capacité de financement

Cela peut ne pas être le cas pour tous les projets de reconversion, mais sache que pour certains métiers, tu peux tout à fait commencer à te faire la main AVANT de te reconvertir complètement. Je pense notamment à tous les métiers autour du digital (assistance digitale, rédaction web, montage vidéo…). Durant la première étape de ma reconversion, je me suis inscrite sur des plateformes de freelances pour commencer à me faire la main, me mettre le pied à l’étrier et gagner quelques euros de plus ! Attention, tu as bien compris la philosophie de ce blog : ici, on ne veut pas d’épuisement professionnel ! Alors si tu choisis de « travailler plus pour gagner plus », fais-le toujours dans le respect de ta santé. C’est une des choses qui ne s’achète pas !

Comment financer reconversion professionnelle, en bref

Changer de métier est un chemin parsemé de défis, mais en adoptant des stratégies financières saines, tu peux réaliser tes rêves sans te ruiner, et même si tu n’as pas un compte en banque plein à craquer ! Dans cet article, tu as à ta disposition un éventail de stratégies efficaces pour réduire tes dépenses et optimiser les ressources disponibles. Avant tout chose, pense à explorer les dispositifs de financement existants. En cas de refus ou de non-éligibilité, voici les astuces que j’ai moi-même mises en place pour financer ma reconversion professionnelle :

  • Adopte des habitudes financières saines :
    • Établir un budget mensuel ;
    • Suivre ses dépenses ;
    • Automatiser les économies ;
  • Optimise tes dépenses quotidiennes :
    • Utiliser des techniques de budgétisation ;
    • Réduire les dépenses non essentielles ;
    • Économiser en faisant ses achats ;
  • Évite les pièges de la (sur)consommation :
    • Reconnaître et résister aux incitations à la consommation ;
    • Prioriser les dépenses nécessaires à la reconversion ;
    • Adopter le minimalisme ;
  • Apprends à faire face à une période de galère financière ;
  • Améliore ta capacité de financement en devenant freelance.

En appliquant ces conseils, tu seras mieux préparée pour aborder ta reconversion professionnelle sereinement, en ayant sécurisé ta situation financière. N’oublie pas, chaque petit pas compte et contribue à la réalisation de ton projet.

Et toi ? Quels sont tes freins financiers et que vas-tu mettre en place pour les surmonter ? Partage en commentaires !

Partagez si vous aimez !