Qui ne s’est jamais laissé séduire par les promesses alléchantes du marketing de réseau (MLM) ? Tu sais bien, ces personnes « comme toi et moi » qui te promettent de gagner une fortune en travaillant seulement une heure par jour de ton téléphone, tout en profitant d’une liberté financière et d’une flexibilité horaire. Si tu cherches une idée de reconversion pour t’échapper de la souffrance professionnelle du quotidien, il est fort probable que tu en aies déjà entendu parler. Dans cet article, je vais te donner mon avis sincère sur cette tendance qui fait tant parler d’elle. Alors, le MLM : arnaque ou opportunité ?

Définir le marketing de réseau (MLM)

À la manière des tendances de l’habillement, il y a aussi des modes au niveau des métiers populaires du moment. Évidemment, les métiers du web ont le vent en poupe. Je dirais même, les professions qui attirent un nombre incalculable de « pigeons » potentiels en promettant la Sainte Trinité : argent, liberté et succès rapide. Le marketing de réseau (MLM) n’échappe pas à la règle. Une fois qu’on a compris ça, on ne se demande plus pourquoi les métiers d’aide à la personne deviennent si délaissés ! Mais on s’éloigne du sujet. Voyons déjà de quoi il retourne quand on parle de MLM.

Le fonctionnement du Multi Level Marketing est généralement celui-ci :

  • L’entreprise « mère » propose à ses vendeurs des produits numériques ou physiques. Cela peut être les siens directement ou ceux d’une autre entité.
  • Les vendeurs sont chargés de :
    • Vendre directement au consommateur et réaliser un bénéfice, généralement un pourcentage du prix de vente du produit ;
    • Recruter d’autres vendeurs pour gagner un pourcentage des ventes réalisées par leur équipe.

Je pense que tu as déjà entendu parler de la marque mondialement connue Tupperware. Elle utilise le marketing de réseau (MLM) comme business model. La renommée de la marque s’est faite sur les démonstrations à domicile, mais internet, l’essor du télétravail et des réseaux sociaux aidants, ce concept s’est largement démocratisé sur la toile ces dernières années. Les revenus des vendeurs proviennent donc de commissions.

Une vraie opportunité…

Si autant de femmes se laissent tenter par ce nouveau métier, c’est probablement que cette profession a des avantages. D’ailleurs, c’est ceux-là qui sont en règle générale mis en avant à outrance.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Apprenez à dire non grâce à ces 12 conseils

Une perspective d’opportunité financière

Tout comme n’importe quel métier du web, il est possible de commencer cette nouvelle activité sur son temps libre. Tout ce dont tu as besoin, c’est d’un téléphone, et d’une connexion wifi. Investissement matériel minimal. L’un des principaux freins à la reconversion est la peur liée au manque d’argent, ou du moins, de revenus. Avec le MLM, on peut avoir l’impression de minimiser ce risque, voire de le supprimer.

En plus, la communication des entreprises qui utilisent ce business model est massivement axée sur les chiffres. De multiples posts clament haut et fort « J’ai vendu pour 7342 € de CA ce mois-ci ! » ou encore « J’ai réussi à gagner mon salaire en moins d’une semaine ! ». Un autre format populaire est celui où les différents membres mettent en avant toutes les ventes les unes sous les autres. De quoi donner le tournis (et faire baver d’envie quand l’argent est une de ses valeurs phares — ou manque, tout simplement), même aux moins matérialistes d’entre nous. Un marketing bien rodé !

La flexibilité et la liberté géographique

Qu’on ait vécu un burn-out ou pas, qui apprécie le fait de devoir être menotté à son bureau à faire preuve de présentéisme, même quand rien ne le justifie ? Le marketing de réseau (MLM) a la solution : pouvoir travailler quand on veut, où on veut, quand on veut. La possibilité d’emmener ses enfants à l’école. De pouvoir prendre ses RDVs médicaux en semaine, sans empiéter sur le week-end qu’on attend avec impatience. De pouvoir travailler une heure, ou 15 d’affilée si on en a envie. Avec, en arrière-plan, l’idée d’être libre et de ne devoir rendre des comptes à personne… sauf à soi-même.

L’apprentissage de nouvelles compétences

Deux mots importants dans ce nouveau métier : marketing et réseau. Cela sous-entend qu’il va nous permettre d’acquérir de nombreuses et nouvelles compétences en vente ; le nerf de la guerre aujourd’hui. Qu’on passe un entretien d’embauche, qu’on doive préparer un argumentaire pour se faire financer sa nouvelle formation ou qu’on soit entrepreneure, savoir vendre et se vendre est devenu indispensable. Entrer dans un tel organisme suppose (logiquement) l’accès à des méthodes bien ciblées qui ont fait leurs preuves. Cela peut également nous servir à développer nos aptitudes en relations sociales et en leadership, des softs skills aussi appréciées et valorisables en entreprise.

L’entrée dans un réseau

Le réseau, tu le sais, est hyper important ! Avec le multi-level marketing, on entre dans un cercle fermé, une petite famille où tout le monde s’entraide et se soutient. C’est toujours plus motivant d’être entourée de ses pairs et de pouvoir bénéficier de l’effet de groupe qui, jusqu’à un certain point, pousse au dépassement de soi. Est-ce que tous ces avantages garantissent une reconversion réussie et surtout, épanouissante ? Rien n’est moins sûr…

Les lecteurs ont aussi aimé :  27 signes de burn-out à surveiller attentivement

… ou un système pyramidal bien rodé ?

Parce que oui, c’est là que le bât blesse. Souvent, la vente multiniveau est comparée à un système pyramidal (ou pyramide de Ponzi). La différence sur le papier est que le « vrai » MLM se concentre sur la vente de produits ou de services réels, tandis que le système pyramidal repose principalement sur le recrutement continu de nouveaux membres, sans véritable échange de produits de valeur. Même si tous les MLM sont des systèmes légaux (car le système pyramidal est lui, illégal), cette nouvelle opportunité pourrait y perdre des plumes (et surtout des thunes en fait… 😳).

Des investissements sous-estimés…

Certains organismes proposent de faire financer leur formation via le CPF. Jusque là rien à dire, si ce n’est qu’à titre perso, j’ai remarqué que lorsque je ne paye pas les choses de ma poche, j’ai tendance à moins m’y investir. Mais c’est un autre sujet ! Je suis tombée sur le témoignage d’un ancien closeur qui expliquait que certes, une fois que la formation était payée, en principe, il n’y avait plus rien à dépenser. Mais quid des déplacements pour aller en « séminaire d’entreprise » ? Des ateliers organisés pour vendre ou recruter de nouvelles personnes ? Voire même, des coûts publicitaires à engranger pour se faire connaître ? Ou de la gamme de produits physiques de base à financer pour pouvoir vendre ?

… et des revenus idéalisés !

J’évoquais le marketing bien rodé de ces entreprises (et ce ne sont pas les seules, donc je ne leur jette pas la pierre !). On est tous tombés dans le panneau (et moi la première) d’une offre trop belle pour être vraie, mais tellement bien emballée qu’on a cru que nous aussi, on pourrait réussir à devenir riche en restant assis sur son canapé ! C’est encore pire quand on se trouve en détresse professionnelle et qu’on est prêt à tout pour s’en sortir… Alors oui, je pense qu’on peut réussir à vivre du marketing de réseau (MLM). Mais combien d’élues sur le nombre d’appelées ? Je serais curieuse de connaître ces statistiques …!

Une pression minimisée

Le multi-level marketing, c’est un peu la version vendeur porte-à-porte 2.0. La sécurité de l’emploi, les avantages sociaux, et le fixe en moins. Oui parce que finalement, cela s’apparente à de l’entrepreneuriat (et c’est ça qui fait rêver !). Mais ce qu’on oublie de dire, c’est que pas de vente, pas de salaire à la fin du mois. Si tu as une situation financière confortable, cela peut être secondaire. Mais si tu dois impérativement gagner ta croûte pour payer tes factures, tu vas devoir fournir un travail parfois démesuré pour… pas grand-chose. Et là, c’est la porte ouverte au stress chronique, voire au burn-out…

Des conséquences sur le cercle social

Les entreprises de MLM encouragent fortement leurs distributeurs à recruter leurs amis, leur famille et en gros, toutes leurs connaissances pour rejoindre le réseau (bon, en même temps, ce n’est pas pour rien que ça s’appelle marketing de réseau 😉). Cette incitation à embrigader ses proches peut rapidement transformer les relations personnelles en relations transactionnelles. Tu te retrouves à voir tes amis non pas comme des individus, mais comme des prospects potentiels. Les réunions de famille et les rencontres entre amis deviennent des opportunités de vente plutôt que des moments de détente et de plaisir.

Les lecteurs ont aussi aimé :  3 Livres inspirants pour se rebooster

Le résultat ? Des tensions et des conflits peuvent survenir lorsque tes proches se sentent utilisés ou sous pression pour rejoindre ton réseau ou acheter tes produits. Au lieu de renforcer les liens et te servir à t’épanouir sur les plans professionnel et personnel, cette activité peut éroder tes relations et créer des tensions dans ton entourage.

Un impact sur la santé mentale

Ce qui m’amène au point suivant. Les réseaux sociaux, on les adore et on les déteste. Ils peuvent nous permettre de faire de jolies rencontres, de créer de belles communautés de gens qui nous ressemblent… Mais ils peuvent vite se transformer en danger pour notre santé mentale et émotionnelle. Baisse de l’estime de soi, de la confiance en soi, comparaison excessive, isolement social… Les réseaux sociaux sont designés pour nous aspirer dans cette spirale sans fond, nous perfuser à la dopamine et finalement, nous maintenir dans cet état de procrastination délétère. Et qui dit travail sur les réseaux sociaux, dit risques accrus. Enfin, c’est ce que moi, j’ai pu constater, même sans faire de MLM.

Le marketing de réseau (MLM), une solution viable de reconversion ?

Le marketing de réseau (MLM) se présente souvent comme une solution miracle pour celles qui cherchent à fuir la monotonie et le stress du travail quotidien. Avec ses promesses de revenus élevés, de flexibilité horaire et de liberté géographique, pas étonnant que tant de personnes soient attirées par cette opportunité. Cependant, ce n’est pas sans risque. Même si le marketing de réseau (MLM) offre effectivement des avantages réels, comme la possibilité d’apprendre de nouvelles compétences, de travailler à son rythme, et de potentiellement obtenir une indépendance financière, les défis pour réussir à vivre de cette activité sont nombreux et souvent sous-estimés : les investissements initiaux peuvent être plus élevés que prévu, les revenus ne sont pas garantis et peuvent être idéalisés par une communication trop optimiste. La pression de recruter et vendre constamment peut devenir écrasante, sans parler des impacts potentiels sur tes relations personnelles et ta santé mentale.

Alors, arnaque ou opportunité ? La réponse n’est pas si simple et va dépendre de nombreux facteurs personnels. Il est essentiel de bien te renseigner, de rester réaliste quant à tes attentes, et de ne pas sacrifier ton bien-être ou tes relations pour des promesses qui peuvent parfois être trop belles pour être vraies. Comme pour toute décision de carrière, prends le temps de peser le pour et le contre afin de choisir ce qui est vraiment le meilleur pour toi. Et si tu ne sais pas par où commencer et que tu veux éviter de perdre ton temps et ton argent, prends rendez-vous en cliquant ici pour que nous en discutions de vive voix ensemble.

Et toi, as-tu déjà fait partie d’un MLM ? Quelle a été ton expérience ? Penses-tu que le marketing de réseau (MLM) est une opportunité viable ou plutôt une arnaque ? Pourquoi ? Raconte-nous en commentaires ! 🙂

Partagez si vous aimez !