Tu en as assez de faire du sur-place, hésitante et tremblante devant tes peurs comme si elles étaient des montagnes insurmontables ? Tu rêves d’avancer, de donner un coup de pied aux doutes qui te retiennent… Malgré toi, la peur de l’échec, de ne pas être à la hauteur et le syndrome de l’imposteur t’ont pris en otage. Et tu restes là, malgré toi, immobile et effrayée. Mais est-ce que ça te satisfait vraiment de te voir passer à côté de ce que tu pourrais devenir ? Si tu es ici, je ne pense pas ! Peut-être qu’il est temps de faire face à ces démons et de les apprivoiser. Dépasser ces fichues croyances limitantes pourrait bien être la clé pour te libérer. Alors, comment vaincre ses peurs pour avancer ? Dans cet article, je te propose plusieurs 8+1 clés pour les identifier et te diriger enfin vers la vie de tes rêves !

Changer de point de vue sur la peur

On a parfois tendance à voir la peur comme quelque chose de négatif qui nous empêche de nous réaliser. Mais si on changeait de paradigme ? Si on utilisait nos craintes comme un signal qui nous dit qu’il est temps de changer et d’évoluer ? Bien sûr, ici, tu t’en doutes, je ne vais pas te parler de la peur des araignées ou autres phobies. On va plutôt essayer de mettre le doigt sur ce qu’on appelle les croyances limitantes. Mais si tu sais, cette petite voix dans ta tête qui cherche (inconsciemment) à te protéger.

Rapide définition de la peur

Pour rappel, la peur fait partie des 5 émotions de base :

  • la joie
  • la tristesse
  • le dégoût
  • la peur
  • la colère
  • la surprise

Tu le sais, notre corps et notre esprit sont intimement liés. Et les mécanismes de la peur sont en fait très simples : notre cerveau interprète les signaux de notre environnement comme étant dangereux et nous fait éprouver de la peur. Certains peuvent être tout à fait rationnels, et d’autres pas du tout ! Parce que notre cerveau à la capacité d’apprendre et de se remodeler. Aussi, si par exemple, tu as été mordue par un chien étant enfant, il y a fort à parier que tu sois en panique quand un de ces animaux croise ta route. Alors que pourtant, tous ne sont pas prêts à te sauter à la gorge ! 🙂 Dans le cadre d’un changement de vie professionnelle, j’ai identifié deux catégories qui reviennent très souvent.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Découvrez la yoga thérapie, une pratique taillée à vos besoins

La peur du manque

Le fait de se lancer dans une nouvelle vie, qu’on souhaite démissionner pour changer d’entreprise ou carrément faire une reconversion professionnelle, est générateur de tout un tas de questions. Comment vais-je faire pour payer mon crédit ? Comment vais-je faire pour nourrir mes enfants ? Et si je ne retrouve jamais de travail ? Je comprends tout à fait, car je suis passée là aussi.

La peur d’être rejeté

Cette peur nous renvoie directement à nos ancêtres ! À l’époque des premiers hommes, se retrouver seul dans la nature n’était pas quelque chose de souhaitable puisqu’on se retrouvait beaucoup plus vulnérable face à notre environnement : attaque d’animaux sauvages, froid, manque de nourriture… Notre manière de fonctionner n’a pas changé, bien que nos préoccupations aient évolué. Mais en changeant de vie, de voie, en se lançant dans l’entrepreneuriat pas exemple, on a peur de ne pas être assez bien, de ne pas faire correctement, d’essayer quelque chose de différent… Car le cerveau est câblé pour nous dire que si on sort de la norme, on se retrouvera seul.

Comment vaincre ses peurs concrètement

Si tu fais face à ces craintes, je te rassure tout de suite ! Il est possible de les dépasser. Alors bien sûr, cela ne se fera pas en un coup de baguette magique, mais avec du temps et de la persévérance, tu vas devenir inarrêtable ! Voici comment t’y prendre.

1— Identifier sa peur

Hé oui, tout simplement ! Dis comme ça, ça a l’air simple, je te l’accorde. Ce que je te propose ici, c’est vraiment de prendre un réel moment avec toi-même pour faire le point. D’ailleurs, ça me fait un parfait exemple 😉. Beaucoup de personnes aujourd’hui passent du temps à scroller sur les réseaux sociaux, car ça leur permet de ne pas se retrouver face à leurs pensées. Ne sois pas comme elles ! Si cet exercice t’est inconfortable, demande-toi pourquoi. De quoi as-tu peur ? De la solitude ? Pourquoi, qu’est-ce que ça génère en toi comme sensations, comme émotions ? Peut-être que tu as peur de te confronter à cette réalité qui te détruit (accepter un burn-out par exemple), car tu sais qu’une fois que tu en auras conscience, tu devras agir et cela te paralyse ? Pourquoi ? Une fois tout cela mis au clair (je t’invite vivement à écrire toutes ces pensées et croyances limitantes dans un journal par exemple), il te sera beaucoup plus facile de mettre en place un plan d’action efficace.

2— S’y confronter, lentement mais sûrement

Malheureusement (ou heureusement d’ailleurs 🙂), le changement se passe dans l’action ! Comment vaincre ses peurs pour avancer si on ne s’y confronte jamais ? Impossible ! Alors, aujourd’hui, ta mission est d’identifier la petite chose, le petit pas que tu pourrais effectuer en direction de ta crainte pour la rendre moins imposante. Tu as envie d’oser la reconversion ? Commence à aller parler à des gens qui font ce métier. Tu as peur de ne pas réussir à trouver de clients en tant que jeune entrepreneur ? Documente-toi, recherche encore une fois des personnes qui ont réussi à faire cela. Jour après jour, augmente tes challenges. Au bout d’un moment, cette peur ne sera plus qu’un mauvais souvenir ! Le tout est juste de dépasser de 1 % sa zone de confort au quotidien.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Identifier les 12 étapes de l'épuisement professionnel

3— Célébrer ses victoires

Ça peut paraître bête, mais tu te dois de célébrer chacun de tes succès ! L’étape ultime, c’est même d’arriver à célébrer ses échecs puisqu’ils t’apprendront beaucoup plus que tes succès ! Je sais que c’est facile à dire comme ça. Donc pour le moment, concentre-toi sur tes petits pas. Dans ton journal, note chaque jour une chose pour laquelle tu es fière de toi, qui te montre que tu es dans la bonne direction ! Je t’assure que relire ça quand on est au fond du trou va te redonner un boost d’énergie énorme !

4— Être bienveillante avec soi-même

Ce conseil vaut particulièrement si tu as tendance à te rabaisser souvent et à entretenir un dialogue interne négatif. Si, aujourd’hui dans ta situation actuelle, tu n’as les moyens que d’avancer un tout petit peu, ce n’est pas grave ! Est-ce pour ça que tu dois t’autoflageller ? Pas du tout ! Prends conscience que chaque jour et différent. Parfois, tu te sentiras prête à soulever des montagnes (et tu le feras !) et parfois non ! Ce n’est pas pour ça que tu dois t’empêcher d’avancer, ou pire, abandonner. On ne réussit pas tout du premier coup, mais ça n’enlève rien à ta valeur.

5— Bien s’entourer

Notre entourage proche a un impact énorme sur nos pensées et notre façon d’agir au quotidien. Si tu ne côtoies que des personnes qui sont négatives et qui nourrissent les mêmes peurs que toi, il va t’être difficile d’aller dans le sens inverse de la marche (mais pas impossible 😉). Exemple simple avec la peur du manque. Si tes amis souffrent des mêmes craintes et n’ont pas envie de faire le job de s’en détacher, ils vont forcément essayer de te rallier à leur cause, même inconsciemment d’ailleurs. Le tout est d’en prendre conscience et de choisir soigneusement des compagnons de route. Il en existe forcément !

6— Utiliser le pouvoir de la méditation

Si tu t’intéresses au développement personnel, tu as déjà forcément entendu parler de la méditation, et plus particulièrement de la pleine conscience. C’est une pratique qui consiste simplement à, comme son nom l’indique, être présent à soi, ressentir ses sensations, émotions, et surtout sans jugement. Savais-tu que seulement quelques minutes de méditation par jour pouvaient apaiser les symptômes de l’angoisse et de l’anxiété ? Ce serait dommage de s’en priver !

Les lecteurs ont aussi aimé :  La CNV au service de votre vie professionnelle

7— Se dépasser grâce au sport

Bon, peut-être que tu te demandes pourquoi je viens te parler d’activité sportive en plein milieu ! En fait, la raison est simple. Quand on parle de surmonter ses craintes, on parle avant tout de se bousculer, de se pousser et de grandir (et ça n’a même pas besoin d’être fait dans la douleur, promis 😅). Quand tu pratiques un sport, tu entraînes ton corps et ton esprit à tout cela. Le pouvoir de la fameuse répétition supplémentaire ! Je t’invite à essayer de mettre cela en pratique à chaque fois que tu feras un pas en direction de ta peur. Et de cultiver cet état d’esprit et ta motivation au quotidien grâce à l’activité physique ! En plus, ton corps et ta santé mentale te diront merci.

8— Appeler à l’aide

Si tu te demandes encore comment vaincre tes peurs pour avancer après tout ces conseils, peut-être qu’il est temps de faire appel a quelqu’un d’extérieur. Alors certes, tes amis et proches pourront te fournir un soutien gratuit, mais la limite de ça, c’est qu’ils peuvent également te transmettre leurs propres craintes et limitations ! Dans ce cas, le meilleur moyen d’avancer est encore de faire appel à un professionnel de la santé mentale. Les coachs sont particulièrement indiqués dans ce cas puisqu’ils vont t’aider à te fixer des objectifs et à les dépasser ! D’ailleurs, si tu le souhaites, j’ai des créneaux disponibles pour en discuter directement avec toi et te donner un plan d’action qui change la donne.

BONUS : Se visualiser dans le succès !

Voici une technique qui peut t’aider, particulièrement si tu es déjà sensible à la méditation. Je te propose de te connecter à un moment où tu t’es sentie invincible, en pleine confiance. Ça peut être n’importe quel évènement, récent ou ancien, en lien avec ton travail ou pas. Ressens les émotions que tu as expérimentées, les sensations que tu as éprouvées à ce moment-là. Garde-les bien présentes à toi. Maintenant, visualise-toi en train d’accomplir cette chose qui te fait peur. En même temps, retrouve les émotions, les sensations que tu vas pouvoir revivre une fois que tu auras atteint ton objectif. À quel niveau est ta peur maintenant ? 🙂

Comment vaincre ses peurs pour avancer

J’espère que tu en es maintenant convaincue, tu as toi aussi les cartes en main pour surmonter ce qui te paralyse aujourd’hui. Garde à l’esprit que la peur n’est qu’un mécanisme de notre esprit pour nous maintenant en sécurité et dans notre zone de confort. Notre cerveau craint juste l’inconnu 😉.

Alors, comment vaincre ses peurs pour avancer concrètement ? Voici 8 clés pour te permettre d’y arriver :

  1. Identifie ta peur.
  2. Affronte-la à petits pas chaque jour.
  3. Célèbre tes victoires (sans oublier tes échecs 😉).
  4. Reste bienveillante avec toi-même, comme pour une amie.
  5. Entoure-toi de gens inspirants et motivants !
  6. Utilise le pouvoir de la pleine conscience.
  7. Muscle ton corps et ton esprit grâce au sport.
  8. Appelle à l’aide si tu es bloquée.

Et la petite action bonus est de te visualiser en train de réussir à affronter cette peur qui te paralyse !

Et toi, quelle est ta plus grande peur aujourd’hui ? Partage en commentaires !

Partagez si vous aimez !