Après du temps passé en arrêt de travail pour burn-out, pour dépression, ou simplement de bonnes vacances bien méritées, on perd parfois l’envie et la foi pour retourner au bureau. Je vais donc vous donner quelques pistes pour vous redonner de l’envie et de la motivation au travail, dans la joie et dans la bonne humeur ! Cet article est la version manuscrite de cette vidéo :

1— Trouver les raisons de son ennui

Le premier exercice que je vous propose, c’est de vous munir de votre bullet journal préféré, de votre stylo favori, de vous poser et surtout de bien prendre le temps de répondre aux questions suivantes :

  • Qu’est-ce qui vous déplait dans votre situation aujourd’hui ?
  • Qu’est-ce qui vous déplait dans votre travail actuel ?
    • Est-ce les horaires ?
    • La pression ?
    • Le manque de sens ?
    • Vos collègues ?
    • L’environnement de travail ?
    • Le salaire ?
    • Les trajets ?

Je vous invite à faire votre petite liste de pour et de contre si cela peut vous aider. Notez vraiment toutes les choses qui font que vous pourriez avoir une baisse de motivation au travail.

Petite note : gardez à l’esprit que parfois, vous pouvez tout simplement ne plus avoir envie de travailler tout court comme par exemple après un licenciement ou une rupture de contrat conventionnelle. Cela reste des épreuves dans votre vie professionnelle. Vous avez parfois besoin de temps pour l’accepter et vous remettre en selle, surtout quand ça fait un certain temps qu’on était dans l’entreprise ! N’oubliez pas d’être patient avec vous-même. Peut-être que vous n’avez pas encore pris suffisamment de recul sur votre situation et que vous n’avez pas assez pris le temps de décompresser, de faire le deuil de cette vie professionnelle passée.

Dans tous les cas, ne vous mettez pas la pression pour le moment et essayez de ne pas angoisser. Plus vous allez vous mettre dans une situation de stress, plus vous risquez de vous pousser dans une mauvaise direction, et vous remettre dans une situation qui pourrait vous pousser au bore-out ou au burn-out ! Essayez de changer votre point de vue. Voyez le temps qui passe comme une opportunité de vous recentrer sur ce qui vous fait vraiment plaisir et sur ce que vous aimeriez pour le futur plutôt que de le voir comme un ennemi. Prenez du recul ! Personnellement, c’est ce qui m’a permis de changer de vie 🙂.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Toutes les techniques de maîtrise du souffle

Alors prenez votre temps pour réfléchir à ce que vous voulez faire par la suite, ça peut être une des clés pour retrouver la motivation à aller travailler !

2— Gamifier son environnement

J’ai remarqué que lorsqu’on a un but précis à atteindre, la motivation (au travail ou dans des domaines personnels) apparait plus facilement. Ou du moins, il est plus facile de s’atteler à des tâches quand on sait pourquoi on les fait. Moi en tout cas, j’adore les objectifs ! C’est une excellente façon de se mettre une petite dose de motivation, de pression de challenge supplémentaire !

Peut-être que votre travail actuel ne vous offre plus ce petit côté épicé qui fait que vous vous ennuyez. Vous connaissez votre travail par cœur, vous savez comment va se dérouler votre journée. Et si c’était « simplement » pour ça que vous avez perdu la motivation d’y aller ? De quelle manière pourriez-vous gamifier votre environnement de travail ? C’est plus facile pour moi qui travaille à la maison, mais par exemple, je vais essayer de terminer d’écrire un article par exemple 😉 en deux fois moins de temps que d’habitude. Ma récompense : plus de temps libre pour apprendre de nouvelles choses ou passer du temps en famille !

Évidemment, si vous êtes obligé d’être présent sur votre lieu de travail et que vous pointez, cela peut être un peu plus difficile à mettre en place. Ce qui m’amène au troisième point.

3— Obtenir de nouvelles responsabilités

Si vous vous ennuyez dans votre travail actuel, pourquoi ne pas essayer de voir avec votre supérieur si vous pouvez obtenir une mission un peu plus un peu plus challengeante pour retrouver votre motivation au travail ? Vous n’êtes pas obligé d’attendre votre entretien annuel pour évoquer cette possibilité. Imaginez, vous avez déjà trouvé une organisation qui vous permet d’être ultra-efficace, vos tâches sont menées d’une main de maître. Vous aimez votre entreprise et vous avez envie de vous y impliquer davantage. N’hésitez pas à demander des missions supplémentaires qui sortent un peu du cadre strict de votre fiche de poste, ou, si c’est envisageable, profitez de la mobilité interne. Si vous pouvez avoir une promotion, c’est encore mieux !

Les lecteurs ont aussi aimé :  La CNV au service de votre vie professionnelle

4— Se former

Parfois, certaines missions ou tâches vont requérir des compétences que vous ne possédez pas encore. La maîtrise de l’anglais, d’un nouveau logiciel ou certaines compétences en communication par exemple. La formation peut alors être un bon moyen de rajouter un peu de nouveauté à votre quotidien, tout en vous boostant par l’apprentissage ! Vous pouvez peut-être même utiliser votre CPF dans certains cas. Une vraie démarche gagnant-gagnant, puisque vous allez contribuer a enrichi votre parcours professionnel tout en réveillant votre motivation pour le travail accompli au quotidien.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à engager le dialogue à ce sujet à votre hiérarchie. D’un côté cela montrera votre désir de vous engager dans votre métier et dans votre entreprise. Vous pourrez montrer que vous êtes investi et que vous êtes prêt à faire des efforts pour donner du sens à votre travail. Selon moi, cela ne peut qu’être qu’apprécié par votre hiérarchie. Si ce n’est pas le cas, c’est peut-être que vous êtes face à un environnement de travail toxique.

Si une formation n’est pas envisageable sur votre lieu de travail, vous pouvez aussi faire le choix de vous former sur votre temps libre et d’implémenter ces nouvelles connaissances dans votre job. Vous pouvez également vous former dans l’objectif de vous reconvertir si c’est votre choix !

5— Changer d’entreprise

Malheureusement, les évolutions ne sont pas toujours possibles suivant l’organisation, la politique de recrutement de l’entreprise. On ne va pas se voiler la face, il peut être parfois très difficile, voire impossible, de changer de poste dans votre société actuelle. Dans ces cas-là, je vous propose tout simplement d’aller voir si l’herbe est un peu plus verte ailleurs ! Oui, évidemment, cela représente un risque supplémentaire par rapport aux solutions précédentes. Il faut être prêt à renoncer à son CDI confortable.

Mais je vous pose la question : est-ce que vous préférez évoluer, apprendre de nouvelles choses, être stimulé ou alors risquer le bore-out ? Et croyez-moi, s’ennuyer au travail tous les jours, ça peut avoir des conséquences aussi dévastatrices que le burn-out sur votre santé mentale. Pensez-y !

BONUS — Se reconvertir.

C’est souvent la solution envisagée quand on a fait un burn-out parce que dans cette situation, on perd très souvent la notion de sens au travail. On ne sait plus vraiment pourquoi nous nous sommes engagés dans cette voie-là, et on a tendance à tout remettre en question (et ce n’est parfois pas plus mal 🙂). J’en parle régulièrement avec mon entourage et il est vrai que cette question de perte de sens (et donc de motivation) au travail, c’est quelque chose qui se généralise. En même temps, saviez-vous quel métier vous aviez envie d’exercer à l’âge de 14 ou 15 ans ? Moi, clairement, je n’en avais aucune idée !

Les lecteurs ont aussi aimé :  Perdu dans ta vie professionnelle ? Ces 5 conseils vont t'aider !

La reconversion que j’ai entamée après mon burn-out m’a permis de choisir un chemin qui me correspond plus et dans lequel j’ai pu mettre à profit l’expérience que j’avais. Et je parle aussi bien du vécu — ce qu’on aime, ce qu’on n’aime pas, ce qu’on veut et ce qu’on ne veut plus, ce qu’on est prêt à accepter et les choses auxquelles on est prêt à renoncer — que du travail en lui-même. En faisant cela, nous pouvons vraiment redonner ce sens au travail.

Attention, je ne parle pas forcément de travail-passion. Ne claquez pas tout pour aller élever des chèvres dans le Larzac pour revenir 6 mois plus tard ! Quoique, c’est un apprentissage comme un autre ! Et surtout, il n’y a pas de mal à se tromper. Mais si vous vous engagez dans une voie qui vous plaît vraiment, il y a plus de chance pour que vous ayez une réelle motivation à aller travailler. Prenez le temps de bien choisir votre nouvelle voie et la motivation devrait revenir instantanément et durer un petit moment ! Si ce n’est pas le cas, c’est peut-être que vous n’avez pas encore assez pris le temps de réfléchir à ce qui vous fait vibre ! Dans ces cas-là, je vous engage à vous poser encore et à prendre le temps 😉.

Retrouver la motivation au travail, en bref

Rappelez-vous que nous passons au minimum 8 h par jour à échanger notre temps contre de l’argent. Il faut donc que notre activité professionnelle nous plaise un minimum. Si vous manquez de motivation eu travail en ce moment, voici mes 5 conseils :

  1. Posez-vous les bonnes questions. Quelle est la raison qui se cache derrière cette flemme ?
  2. Voyez le travail comme un jeu avec récompenses à la clé.
  3. Obtenez de nouvelles missions challengeant.
  4. Formez-vous pour monter en compétences.
  5. Changez d’entreprise pour voir les choses sous un nouvel angle.
  6. Pensez à la reconversion.

N’oubliez pas, si vous ne trouvez aucun intérêt à votre travail, c’est normal que vous n’ayez aucune motivation à vous lever et à aller travailler tous les jours !

Alors, dites-moi, quel est votre plus gros frein à la motivation ? Qu’allez-vous faire pour y remédier ? Partagez en commentaires !

À très vite ! 🙏

Partagez si vous aimez !