L’amour de soi est un sentiment qui nous fait souvent défaut. Pourtant, cela pourrait bien être la solution pour transformer votre vie et améliorer votre bien-être. Apprendre à s’aimer soi-même peut être le fondement solide d’une vie loin du stress et des contrariétés. Commencez à vous respecter et à vous apprécier grâce aux différents exercices partagés dans cet article. Découvrez également comment votre relation à vous peut faciliter vos échanges avec les autres.

L’amour de soi, la base du bien-être

Comprendre l’amour de soi

Laissez-moi commencer cet article par une question simple à laquelle nous avons tous pourtant beaucoup de mal à répondre. Est-ce que vous vous appréciez ? Est-ce que vous vous aimez, je veux dire vraiment ? Est-ce que vous avez conscience de vos qualités, de vos défauts et que vous vous acceptez tel que vous êtes, de manière inconditionnelle ?

Peut-être pensez-vous que c’est le cas. C’est ce que je pensais aussi ! Mais alors, demandez-vous : est-ce que mes actions du quotidien reflètent ce sentiment ? Est-ce que vous fumez, comment est-ce que vous vous nourrissez ? Est-ce que vous vous infligez une pression et des discours négatifs tout au long de la journée ? Personnellement, il m’a fallu l’aide extérieure d’une coach pour me rendre compte que ce que je pensais être de l’amour envers moi-même n’était en fait qu’une énième façon de me contraindre à être toujours plus parfaite. Et que si je continuais ainsi, mon changement de vie professionnelle n’aurait servi à rien.

Les lecteurs ont aussi aimé :  6 Premiers signes de burnout à ne pas ignorer

Lier l’amour de soi et le bien-être

Avec du recul, je me suis pris une claque. Sans forcément rentrer dans le piège du type « tout est de ma faute », je me suis rendu compte que malgré tout, les étapes du burn-out par lesquelles je suis passée m’ont peu à peu aidé à renouer avec moi-même et à accepter qui j’étais, ce que je voulais. Et surtout, j’ai intégré qu’il n’y avait rien de mal à ne pas être parfait et à ne pas toujours être à 100 %.

J’ai peu à peu développé de la bienveillance envers ma personne, « mon enfant intérieur » comme on l’avait appelé (même si ce concept ne me parle pas vraiment). J’ai pris conscience que l’amour de soi était une capacité essentielle pour réussir à accepter et diminuer son stress, pour réussir à apaiser son système nerveux et mieux réguler ses émotions au quotidien. Comment ?

Vous pouvez par exemple vous rendre sur le blog Cultive l’amour de toi et consulter la chronique du livre Comment développer l’amour de soi écrite par Max. Cet article participe d’ailleurs à l’évènement organisé par ce blogueur, « L’amour au service de votre projet de blog », où vous pourrez retrouver un florilège d’articles sur ce thème.

S’exercer à s’écouter

Un exercice simple que j’effectue tous les jours, c’est celui de prendre conscience de mon dialogue intérieur. C’était assez difficile au début ! En effet, je m’entendais souvent me dire des petites phrases du style « pff, mais t’es bête » quand je venais de retrouver les clés que je cherchais depuis 1 h ou encore « t’es trop nulle » quand je n’arrivais pas à me concentrer plus de 10 minutes d’affilée.

Aujourd’hui, dès que je prends conscience de ces pensées négatives, je vais tout de suite me dire « mais non, tu n’es pas bête, tu étais seulement distraite quand tu as posé tes clés à cet endroit ». Et je remplace le « t’es nulle » par « OK, je n’arrive pas à me concentrer sur cette tâche. Pourquoi ? Est-ce que je suis fatiguée ? Est-ce que j’ai faim ? Qu’est-ce que j’ai envie de faire en ce moment à la place ? ».

Les lecteurs ont aussi aimé :  Le guide ultime pour surmonter ses angoisses et enfin avancer

Ce simple exercice peut réellement transformer votre dialogue intérieur. Au bout de plusieurs mois, non seulement vous allez mieux vous connaître, mieux vous aimer, mais également être capable de faire les bons choix au bon moment. Une sorte de super 6e sens !

Des relations apaisées avec soi-même et les autres

Lorsque nous cultivons un amour bienveillant envers nous-mêmes, nous sommes mieux équipés pour gérer le stress et les défis que peuvent présenter nos interactions avec les autres. Une confiance profonde et développée en notre propre valeur nous permet d’être moins sensibles aux critiques et aux attaques, car nous pouvons comprendre que ces paroles reflètent les propres luttes internes de notre interlocuteur.

On peut avoir l’impression que notre cerveau est câblé pour réagir d’une certaine façon lors d’un stimulus bien précis. Après plusieurs années de recherche, il semblerait plutôt que nous ayons le pouvoir de changer nos connexions neuronales pour transformer nos réponses d’une part :

  • de nous-mêmes à nous-mêmes ;
  • de ce que nous envoyons vers les autres ;
  • de ce que nous recevons des autres.

Il existe plusieurs manières d’y parvenir. La première, c’est de réaliser quotidiennement l’exercice expliqué au paragraphe précédent. La seconde (parmi tant d’autres), c’est de stimuler votre nerf vague pour re-réguler votre système nerveux. Une troisième option possible est de mettre en pratique la communication non violente.

Cette manière de communiquer nous apprend à exprimer nos émotions et nos besoins de manière claire et respectueuse, tout en écoutant activement les sentiments et les désirs des autres. Cette approche empathique permet normalement d’éviter les malentendus, les conflits inutiles et de renforcer nos liens avec les autres. Cela demande un véritable entraînement, mais une vie loin de stress inutiles n’a pas de prix non ? 😉

Aviez-vous déjà pris conscience de l’importance de l’amour de soi dans votre quête de bien-être ? Quelles actions concrètes allez-vous entreprendre dès maintenant pour cultiver cela ?

Les lecteurs ont aussi aimé :  4 outils indispensables pour évaluer votre niveau de stress

À très vite ! 🙏

Partagez si vous aimez !