As-tu déjà remarqué que plus les jours froids et ternes se succèdent, plus ton moral et ta bonne humeur se font rares ? Et si tu étais météo-sensible ? Est-ce que la météo-sensibilité est un réel phénomène scientifique, prouvé et démontré ou bien est-ce seulement notre mental qui nous joue des tours ? En tout cas, vrai ou pas, si vous avez constaté une augmentation de vos migraines, une hausse de l’irritabilité ou plus de tensions que d’habitude pendant ces jours maussades, on va y remédier ensemble dans cet article ! Faisons le point sur ce phénomène et découvrez surtout comment en atténuer les effets grâce à 5 astuces simples !

La météo-sensibilité, c’est, comme son nom l’indique, le fait d’être sensible aux variations climatiques comme la baisse de la luminosité, l’humidité, ou la pression atmosphérique. Cette forme d’hypersensibilité aurait autant d’impact sur notre physique que psychologique. Cela semble plutôt logique puisque nous faisons partie d’un écosystème mouvant où le corps doit s’adapter en permanence s’il veut survivre.

C’était vraiment une question de vie ou de mort avant l’arrivée de notre confort moderne. Le problème, c’est qu’aujourd’hui, le chauffage, la climatisation, l’éclairage artificiel nous maintiennent dans des conditions où l’adaptation du corps est moins nécessaire. Et, ayant moins besoin « de travailler », il devient feignant 😉. Mais, pour autant, nous ne sommes pas tous météo-sensibles de la même façon.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Réduire son stress au travail, comment faire ?

10 Symptômes de météo-sensibilité (du plus au moins important)

Les études qui se sont penchées sur les personnes météo-sensibles sont plutôt peu nombreuses… Et les résultats, pas toujours concluants. Cependant, Gilles Brien, un expert en bio-météorologie a recensé au cours de ses recherches les 10 symptômes les plus fréquents éprouvés par les personnes sensibles aux changements météorologiques :

  1. Fatigue ;
  2. Mauvaise humeur ;
  3. Manque d’enthousiasme pour le travail ;
  4. Maux de tête ;
  5. Sommeil agité ;
  6. Perte de concentration ;
  7. Nervosité ;
  8. Douleur aux articulations/blessures ;
  9. Mémoire perturbée ;
  10. Tendance à commettre des erreurs.

Ces symptômes ne te rappellent rien ? Allez, je te mets sur la piste, ça commence par un B, et ça finit par un T ! Oui, c’est bien le burn-out ! On est bien d’accord, je ne te dis pas ici que l’automne ou l’hiver vont te plonger dans un état d’épuisement professionnel. Par contre, j’attire juste l’attention sur le fait que cela peut aggraver une situation déjà existante ! Selon des médecins, les personnes les plus enclines à souffrir de ces symptômes seraient les personnes ayant une fragilité aux niveaux des glandes surrénales ou de la thyroïde. Elles aussi, mises à rude épreuve durant un surmenage !

La dépression saisonnière

Pour certains, cela va même plus loin avec l’apparition de la dépression saisonnière. Le trouble affectif saisonnier va donc apparaître vers le début de l’automne pour disparaitre naturellement vers la fin de l’hiver. Les signes vont être les mêmes que pour une dépression « classique » :

 

L’importance de la lumière

Finalement, ce ne serait pas tant les mauvaises conditions météorologiques qui influenceraient négativement notre humeur et notre organisme. En effet, la lumière joue un rôle déterminant dans la régulation de différents systèmes internes, tels que :

Les lecteurs ont aussi aimé :  Comment adopter la tendance du slow working ? 3 astuces

L’adaptation serait plus difficile pour les personnes météo-sensibles à cause d’un dysfonctionnement du système hormonal, comme nous l’avons vu précédemment. La sérotonine ne serait pas secrétée en quantité suffisante pour s’adapter aux changements saisonniers.

5 astuces pour être moins sensible au mauvais temps

Des astuces simples existent pour t’éviter de te laisser gagner par la déprime quand la grisaille s’installe et dure ! Détaillons-les ensemble.

 

1. Expose-toi quotidiennement à la lumière

Sauf si tu habites dans un endroit où les conditions climatiques sont particulièrement difficiles, tu devrais pouvoir trouver au moins 15 minutes par jour pour t’exposer au soleil. Mieux vaut le faire en début de matinée pour justement, t’aider à te réveiller en douceur lors d’une petite marche par exemple. En solution de remplacement, tu peux aussi investir dans une lampe de luminothérapie. Moins naturel, mais a priori, tout aussi efficace !

2. Prends soin de ton rythme de sommeil

En règle générale, nous avons besoin de dormir 7 h par nuit, pas plus, pas moins ! Je te suggère donc de te lever quotidiennement aux mêmes heures. Déjà, cela va te permettre d’apprendre à connaitre voire de réguler ton rythme naturel. Si tu souffres d’insomnies et de troubles du sommeil, t’astreindre à ce type de routine devrait t’aider à retrouver des nuits plus sereines ! Prendre soin de ton sommeil va également t’aider à réguler de nombreux autres aspects de ta santé, aussi bien mentale que physique.

 

3. Maintiens une bonne alimentation

Quand il fait froid et qu’on est fatigué, on peut avoir tendance à se réfugier dans les aliments « doudous » qui ne sont peut-être pas forcément les plus indiqués (coucou le sucre et le gras !). Au lieu de ça, on va essayer de manger plus d’aliments contenant du tryptophane, un acide aminé précurseur de la synthèse de la sérotonine. Pour cela, tu peux manger des noix, des bananes, du poisson, des légumineuses, du riz complet ou encore…. du chocolat noir 😉.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Les grands principes de la médecine ayurvédique

4. Entraîne-toi à rendre ton corps plus résilient

As-tu déjà entendu parler de la fameuse douche froide ? Personnellement, j’ai (encore) beaucoup de mal à m’y mettre l’hiver, mais « stresser » son corps de cette manière permet de l’entraîner à revenir à des conditions normales plus rapidement, notamment en utilisant le phénomène de l’hormèse. Il n’y a apriori pas de contre-indications pour les météo-sensibles, mais comme d’habitude, soyez bienveillants avec vous-même. Si tu es déjà épuisée, inutile d’en rajouter une couche !

5. Bouge quotidiennement

Les choses les plus simples sont souvent les plus efficaces ! Le corps de l’homme a évolué de manière à pouvoir marcher et de déplacer sur de longues distances. Aujourd’hui, la plupart d’entre nous sont assis de longues heures devant un écran d’ordinateur. Cette posture est loin de nous faire du bien sur le long terme ! Alors, pour booster notre humeur et profiter du soleil, on met ses petites baskets et on va marcher un peu !

Te considères-tu météo-sensible ? Comment est-ce que cela se manifeste chez toi ? Que fais-tu pour y remédier ? Partage en commentaires ! 🙂

Partagez si vous aimez !