On entend très souvent parler du burnout. Mais connaissez-vous son petit cousin, le bore-out ? Ce syndrome caractérisé par un ennui extrême au travail peut avoir des conséquences tout aussi dévastatrices que celles de l’épuisement professionnel, notamment sur votre santé mentale et physique. Dans cet article, je vous invite à découvrir ce fléau qui met à mal votre bien-être au travail et par ricochet, à la maison. Je vous dévoile également quelques pistes pour en sortir.

Comprendre le bore-out

Alors, qu’entend-on plus particulièrement par bore-out ? Hé bien, on pourrait le définir comme un état d’ennui extrême au travail. On le compare au burnout, car, à l’inverse de celui-ci, qui est causé par une surcharge de travail, le bore-out découle d’un ennui pathologique. Cela peut s’expliquer par le fait que vos tâches à effectuer sont de plus en plus répétitives, et donc de mois en moins challengeantes pour vous. Une autre raison possible : vous avez de moins de moins de tâches à effectuer. Du coup, vous passez vos journées à être assis-là, sans savoir quoi faire de vos dix doigts.

Symptômes du bore-out

Vous vous demandez si vous souffrez d’ennui professionnel ? Voici quelques indices récurrents à surveiller. On commence par le plus évident avec :

  • L’ennui au travail ;
  • L’impression que votre potentiel est sous-estimé ;
  • L’impression que vos compétences ne sont pas utilisées ;
  • Tâches peu intéressantes ;
  • Rythme lent pour étirer vos tâches ;
  • Angoisse à l’idée de ne rien avoir à faire de la journée ;
  • Impression de solitude face aux collègues qui ont l’air débordés ;
  • Appréhension de la journée de travail ;
  • Manque de motivation ;
  • Fatigue en fin de journée.

Bien sûr, cela s’accompagne souvent d’un sentiment de culpabilité (« on me paye à ne rien faire »), de forte remise en question et de doute (« les autres ont l’air débordés, pourquoi pas moi ? Je dois sûrement faire quelque chose de mal. »). Sans oublier la peur d’évoquer cette situation avec son supérieur (« Si je lui dis que je n’ai rien à faire, à force, je vais me faire virer »).

Facteurs qui contribuent à l’ennui professionnel

Déjà, je voudrais vous rassurer : ce n’est pas votre faute. Il y a en effet des facteurs significatifs qui contribuent au bore-out. Peut-être vivez-vous certaines de ces situations dans votre quotidien professionnel. C’est notamment le cas si :

  • Votre journée de travail est monotone de manière persistante.
  • Vos tâches sont ultra répétitives et peu engageantes.
  • Vous n’avez pas de reconnaissance de la part de votre hiérarchie.
  • Vous n’avez aucune possibilité d’évolution.
  • Vous n’avez pas de responsabilités stimulantes.
  • Vous êtes surqualifié pour toutes les missions que l’ont vous a attribué.
  • Vous n’avez pas d’objectifs clairs.
  • Vous n’avez que peu de travail.
  • Vos ambitions ou requêtes professionnelles sont totalement ignorées.
  • Votre ambiance de travail est conflictuelle.
  • Vous avez des difficultés relationnelles avec votre hiérarchie ou vos collègues.
  • Votre employeur vous a mis au placard délibérément.
Les lecteurs ont aussi aimé :  Éviter le manque d'énergie grâce à ces 3 principes

Comme vous pouvez le constater, ces contextes ne dépendent finalement, pas de vous, mais vous impactent au quotidien. Avec, parfois, des effets dramatiques sur la santé.

Prendre conscience des effets du bore-out sur la santé

Lorsqu’on dit à ses proches que l’on s’ennuie fermement au travail, généralement, la première réaction est : « Oh ben tu en as de la chance, moi j’ai justement TROP de travail ! ». Oui, sauf que cette situation s’apparente à (allez, je vais y aller franco, mais c’est comme ça que je l’ai vécu) aller passer sa journée en prison à essayer de cacher qu’on n’a rien à faire pendant 8 h par jour. Évidemment, les effets néfastes sur la santé mentale et physique sont nombreux.

Conséquences sur la santé mentale

Comme je l’évoquais dans un paragraphe précédent, cette situation professionnelle quotidienne peut vous plonger dans un état d’esprit plus que négatif avec de multiples conséquences négatives sur votre santé mentale.

Anxiété

Ne rien avoir à faire pendant ses journées et pourtant être obligé de faire acte de présence peut réveiller des sentiments d’anxiété. Au début, vous appréhendez juste la journée, mais ça passe parce qu’on vous donne une tâche à faire par-ci par-là. Si la situation perdure, vous commencez à vraiment angoisser à l’idée de trouver comment occuper vos journées. Résultat, le stress fait son apparition.

Perte de confiance en soi

Imaginez, vous travaillez en open space. Toute la journée, vous êtes en compagnie de vos collègues qui semblent crouler sous une montagne de choses à faire. Quant à vous, vous vous sentez systématiquement à part. Vous avez l’impression de ne rien réaliser. Cette sensation de travailler beaucoup plus vite que les autres vous pousse à vous poser des questions. Les tâches vous semblent trop faciles et ne sont pas assez nombreuses. Forcément, vous commencez à penser que vous ne servez pas à grand-chose. Petit à petit, votre confiance en vous s’effrite.

Dépression

Ajoutez tous ces ingrédients sur une longue période et il y a peu de chances que vous échappiez à la dépression. Cette maladie psychique est caractérisée par de la culpabilité excessive, une faible estime de soi, un désespoir face à l’avenir. Dans le cadre du bore-out, tous ces maux psychologiques découlent d’un contexte professionnel peu adapté. Si vous pensez que vous êtes sujet au bore-out ou à la dépression, consultez votre médecin, un psychiatre ou un psychologue sans attendre pour trouver un soutien adéquat.

Répercussions sur la forme physique

Les études sont unanimes à ce sujet. Notre santé mentale influence à 100 % notre forme physique, c’est indéniable. Alors, lorsque notre mental est mis à mal par cette situation de bore-out, les difficultés physiques ne tardent pas à faire leur apparition.

Troubles du sommeil

Si vous ne vous sentez pas bien actuellement dans votre travail, que vous soyez simplement stressé ou sujet au burnout ou au bore-out, vous avez déjà sûrement vécu cette situation. Mais de quoi parle-t-on ici ? Du blues du dimanche soir bien sûr ! Vous savez, cette petite angoisse qui pointe le bout de son nez au moment du coucher, à la fin du week-end. Vous êtes fatigué, tout semble aller bien, et pourtant, impossible de fermer l’œil de la nuit.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Le secret infaillible pour tenir ses bonnes résolutions

Fatigue chronique

C’est là que tout commence à s’enchaîner. Vous ne dormez pas bien. Votre travail (ou plutôt votre présence forcée au travail sans que vous ne trouviez de sens à cela) vous épuise psychologiquement. Vous avez l’impression de ne plus pouvoir faire vos activités du quotidien normalement. L’asthénie chronique vous empêche également de « rattraper le temps perdu au travail » en dehors de celui-ci, puisque vous n’avez plus d’énergie.

Stress

Le fait de commencer à anticiper vos journées au bureau et à ressentir de l’anxiété, de la culpabilité et autres sentiments tout aussi réjouissants va multiplier la production des hormones de stress, le cortisol et l’adrénaline. Ponctuellement, cela n’a pas d’incidence grave. Et pour vous protéger de certaines situations (oui oui, vous protéger), c’est même indispensable. Cependant, si la situation se prolonge, vous pourriez bien être en proie au stress chronique, ce qui est beaucoup moins bon pour votre santé.

Pour découvrir les effets néfastes du stress sur le corps et comment s’en protéger, cliquez ici.

Surmonter le bore-out

Bon, je ne vais pas vous mentir. Je pense que pour vous affranchir du bore-out, vous n’avez pas 36 solutions. Soit vous quittez cet environnement de travail qui n’est clairement pas adapté pour vous et vous fait souffrir plus qu’autre chose, soit vous trouvez des astuces pour vous stimuler intellectuellement. Pour ma part, j’ai choisi le yoga !

Lutter contre le bore-out grâce au yoga

Vous êtes mal dans votre peau et dans votre tête au travail. Vous cherchez un moyen de vous ressourcer. Eh bien, laissez-moi vous partager mon expérience personnelle. Je prêche pour ma paroisse ici, mais figurez-vous que j’ai décidé de me former au métier de professeur de yoga pendant un épisode de bore-out. Pour me vider la tête et me mettre dans des conditions positives pour aller travailler, je me levais très tôt le matin pour pratiquer pendant une heure. Vous aussi, vous pouvez choisir cette discipline pour vous détendre avant ou après le travail. Certains enchaînements, comme les salutations au soleil, sont spécialement conçus pour stimuler la concentration et la motivation. D’autres postures sont aussi fantastiques pour retrouver de l’énergie.

Alors, pourquoi ne pas essayer ? Voici quelques exemples d’asanas énergisants à pratiquer régulièrement.

Retrouver la motivation en méditant

La méditation est une pratique que beaucoup rechignent à tester ou même à utiliser régulièrement. Pourtant, vous n’avez pas besoin d’y consacrer plusieurs heures. Quelques minutes sont suffisantes. En plus, vous pouvez méditer partout, à n’importe quel moment, et ce, de manière quasi invisible 😉. C’est une manière très efficace pour vous recentrer, cultiver votre clarté mentale. Pourquoi ne pas en profiter pour vous focaliser sur les avantages de votre situation (si, si, il y en a toujours) pour la rendre plus supportable ?

Intégrer la méditation à son quotidien, oui, mais comment faire ?

Respirer pour sortir de l’ennui

La respiration est un mécanisme tellement automatique et inconscient que nous avons tôt fait de l’oublier au quotidien ! Pourtant, il s’agit du moyen le plus efficace pour réduire le stress et s’apaiser instantanément. Surtout lorsque l’esprit commence à partir dans tous les sens et provoque angoisse et anxiété. Vous aussi, vous pouvez indiquer à votre cerveau qu’il peut se détendre. Tout comme la méditation, personne ne remarquera que vous êtes en train de respirer de manière consciente. Alors, commencez à vous réapproprier cette fonction vitale dès aujourd’hui !

Testez l’un de ces exercices de pranayama la prochaine fois que vous sentirez l’anxiété vous saisir. Effet garanti !

Le bore-out, symptômes, causes, et solutions

Le bore-out fait partie de ces nouvelles maladies professionnelles. Il est notamment caractérisé par un sentiment d’ennui extrême au travail, qui a de nombreux symptômes, notamment :

  • Un ennui professionnel persistant ;
  • Un potentiel sous-estimé ;
  • Des compétences sous-utilisées ;
  • Des tâches peu stimulantes ;
  • Un rythme lent volontaire pour prolonger les tâches ;
  • Une angoisse face à l’inactivité de la journée ;
  • Un isolement parmi des collègues débordés ;
  • Une appréhension matinale ;
  • Une motivation en baisse ;
  • Une grosse fatigue en fin de journée.
Les lecteurs ont aussi aimé :  Comment atteindre l'équilibre vie pro vie perso en 6 points

Les causes liées au bore-out sont multiples, et souvent en dehors de votre contrôle. Vous êtes plus susceptible de déclencher un ennui professionnel dans les situations suivantes :

  • Journée de travail incessamment monotone ;
  • Tâches extrêmement répétitives et peu stimulantes ;
  • Manque de reconnaissance de la part de la hiérarchie ;
  • Situation bloquée sans possibilité d’évolution ;
  • Absence de responsabilités gratifiantes ;
  • Surqualification pour les missions confiées ;
  • Objectifs professionnels flous, voire inexistants ;
  • Charge de travail est extrêmement réduite ;
  • Ambitions et demandes professionnelles complètement ignorées ;
  • Atmosphère de travail conflictuelle ;
  • Difficultés relationnelles avec la hiérarchie ou les collègues ;
  • Mise au placard intentionnelle.

Cette maladie professionnelle, lorsqu’elle dure dans le temps, a des conséquences non négligeables sur la santé mentale autant que sur la santé physique. Vous pouvez notamment souffrir de :

  • Anxiété et angoisse ;
  • Perte de confiance en soi ;
  • Dépression
  • Troubles du sommeil ;
  • Fatigue chronique ;
  • Stress chronique.

Heureusement, il existe des solutions pour sortir de ce marasme. La plus radicale et la plus rapide étant de quitter une entreprise qui ne correspond pas. Mais ce n’est pas toujours possible. Je vous invite donc à utiliser un maximum de votre temps libre et « temps mort » pour pratiquer ces activités qui seront bénéfiques pour votre santé :

  • Séances de yoga avant ou après le travail pour décompresser ;
  • Méditation avant, pendant, et après le travail, notamment sur la gratitude ;
  • Exercices de respiration à chaque fois que le stress ou l’anxiété fait surface.

Dans tous les cas, si vous pensez souffrir de bore-out, n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé qui saura vous aider.

Connaissiez-vous le bore-out ? L’avez-vous déjà vécu ? Quelles astuces avez-vous à partager pour le surmonter ? Partagez en commentaires !

À très vite ! 🙏

Partagez si vous aimez !