Si je te dis les mots travail et passion, la première chose à laquelle tu vas penser, c’est probablement que ces deux termes ne vont pas ensemble, voire même sont l’exact opposé l’un de l’autre. Et pourtant, j’ai envie de te dire que l’un ne va pas sans l’autre. À travers mes rencontres, j’ai remarqué que les femmes en burn-out, que ce soit avant ou après, avaient énormément de mal à consacrer du temps à ce qui leur faisait vraiment plaisir, tout simplement parce qu’elles n’en avaient plus aucune idée ou plus envie. Dans cet article, je vais donc te proposer des pistes pour organiser ton temps de manière à pouvoir (re)découvrir et cultiver de nouvelles passions, sans sacrifier ta vie professionnelle !

L’épineux sujet de la passion

Dans la vie, il y a deux teams :

  1. Celles qui sont passionnées par une seule activité depuis des années sans jamais se lasser ;
  2. Et celles qui, comme beaucoup de gens, ne sont passionnées par rien… ou alors juste intéressées par tout 😅 ! (Moi, je me retrouve plutôt dans cette dernière option !)

Et longtemps, je me suis trouvée bizarre, différente, nulle de ne pas avoir de passion, ou du moins, de ne pas m’intéresser assez longtemps aux choses pour devenir une experte top niveau. D’ailleurs, ces croyances m’ont beaucoup handicapé au début de ma reconversion. Après mon burn-out, je voulais absolument une activité équilibrée entre travail et passion. Mais je n’avais pas compris qu’avant de se trouver une passion, il faut déjà se donner du temps !

Les lecteurs ont aussi aimé :  Calmez le stress en quelques instants avec le soupir physiologique

Et si toi aussi, tu te trouves dans cette situation de « curieuse non-passionnée », j’aimerais avant toute chose te dire qu’on n’a pas besoin d’avoir une passion dévorante pour vivre une belle vie ! Et puis d’ailleurs, tu peux même transformer ce trait en force… Mais ce sera l’objet d’un autre article !

La nécessité d’avoir des loisirs

Au fur et à mesure que l’état de stress chronique grandit et que l’on entre dans la phase de burn-in (juste avant le burn-out), notre premier réflexe est d’abandonner nos loisirs (ou passions donc 😉) pour se concentrer à fond sur notre vie professionnelle, en espérant que les choses se calmeront quand [insère ta fausse excuse préférée ici !] et que ça finira par aller mieux tout seul.

Or, pour préserver notre santé physique et surtout mentale, nous avons besoin de créer du temps et de l’espace pour découvrir de nouvelles passions. Se faire ce cadeau au quotidien va permettre :

  • de réduire les symptômes de stress ;
  • de développer des soft skills comme la créativité et la résolution de problèmes par exemple ;
  • simplement de nous nourrir intellectuellement en faisant de nouvelles choses, en rencontrant de nouvelles personnes.

Et parce que tout est dans l’équilibre (je ne le répéterai jamais assez), à partir du moment où le loisir devient une charge, ou une « machine à productivité » supplémentaire… Attention à vous ! (Par exemple, se lever à 4 h du matin pour « avoir le temps de faire une heure de yoga pour se détendre avant le travail » est une mauvaise idée …!) Alors, comment concilier travail et loisirs de manière pérenne ?

Combiner travail et passion

Pour concilier travail et passion, nul besoin de te reconvertir en jockey si tu adores le cheval ou en community manager si ton kiff, c’est les réseaux sociaux. D’ailleurs, j’en profite pour glisser ici que cet article participe à l’évènement « Comment organiser son temps pour sa passion » organisé par Sara du blog Couture Circulaire. Elle a écrit un article très pertinent sur la réduction du stress grâce à la couture que je t’invite à consulter !

Les lecteurs ont aussi aimé :  Nerf vague et Théorie Polyvagale de Jane Dorian — Livre 2

1. Prendre du temps pour soi

Alors, là attention, j’ai l’impression d’enfoncer une porte ouverte, mais on a tendance à tellement vite l’oublier… Pour réussir à trouver le temps de faire les choses, le secret réside dans — roulement de tambour — décider de prendre le temps de les faire, tout simplement ! Bon, n’arrête pas ta lecture maintenant, je m’explique 😅. L’autre jour, j’écoutais un podcast qui citait une phrase très juste :

Au lieu de dire « je n’ai pas le temps pour ça », dites « ceci n’est pas assez important pour moi ».

Effet prise de conscience garanti ! Imagine-toi… Jamais, ô grand jamais, tu ne dirais consciemment et à voix haute « ma santé n’est pas assez importante pour moi », « je ne suis pas assez importante pour moi ». Enfin, j’espère ! Et pourtant, c’est bien le message que tu t’envoies quand tu ne fais aucune place à ce qui te fait du bien ! Alors, changeons d’état d’esprit et commençons dès maintenant à bloquer ne serait-ce que 5 minutes par jour pour nous et uniquement pour nous.

2. Évaluer son emploi du temps

Ce qui m’amène à mon second point. Peut-être qu’aujourd’hui, tu te sens overbookée pour une bonne raison. Femme active, peut-être mère de famille, ta liste d’obligations ne cesse de s’allonger ! Et avec elle, ta charge mentale et ton stress. Entre travail et passion, peut-être que le choix s’est fait mécaniquement, au fur et à mesure, sans que tu t’en rendes vraiment compte. Maintenant que tu as décidé de prendre du temps pour toi, il s’agit de déterminer où et quand ! Pour cela, un rééquilibrage de ton emploi du temps s’impose peut-être.

Pour cela, je t’invite à établir ton emploi du temps réaliste sur une semaine. Tu peux te servir de Google Calendar. Note toutes tes tâches et n’oublie pas d’y inscrire les temps où tu as l’impression que tu ne fais rien (quand tu prends ta douche par exemple). Dans un second temps, fais l’exercice, mais pour ta semaine idéale. N’oublie pas d’y inscrire le temps où tu comptes pratiquer ta passion ! Troisième temps, on mixe les deux pour avoir à la fois un emploi du temps soutenable sur la durée, équilibrant travail et passion… donc satisfaisant !

Les lecteurs ont aussi aimé :  5 astuces pour profiter du moment présent

3. Revoir ses priorités

Je ne vais pas faire un bis repetita du point n° 1. Mais grâce au premier et au deuxième exercice, tu devrais avoir maintenant une meilleure vue d’ensemble pour réussir à trouver du temps pour pratiquer ta passion. Ou alors… peut-être que tu n’as aucune idée de comment tout concilier ! Voici plusieurs techniques pour te dégager des moments rien qu’à toi. Tu peux te servir de la matrice d’Eiseinhower pour t’aider à déléguer, voire supprimer ce qui n’est pas essentiel. Tu peux aussi utiliser le batch tasking ou la méthode Pomodoro pour booster ta productivité, et en faire plus en moins de temps. Enfin, n’oublie pas de te servir de la Loi de Parkinson à ton avantage !

Et toi, quelle est ta passion ? Quelles sont tes astuces pour t’adonner à tes loisirs tout en travaillant à plein temps ? Partage en commentaires !

Partagez si vous aimez !