Trop souvent dans notre quotidien, nous sommes happés par des pensées qui nous génèrent de l’anxiété ou du stress. Que vous pensiez au passé ou au futur, vous avez peut-être du mal à tout simplement profiter du moment présent. Dans cet article, je vous propose 5 habitudes à adopter pour cultiver la pleine conscience au quotidien et ainsi profiter un maximum de vos diverses expériences !

1. Revenir fréquemment au moment présent

Comme je le disais dans l’introduction, si vous y pensez bien, il est fort probable que durant les 24 h qui rythment la journée, vous ne soyez présent à vous-même qu’un tout petit moment. Et c’est logique quand on y pense ! Entre les obligations personnelles, le travail et toutes les distractions qu’on nous propose à longueur de temps, il nous en reste finalement assez peu pour simplement profiter de l’instant présent. Mais une fois que l’on en a pris conscience, comment faire pour arrêter de ressasser, de se projeter ? Comment se remettre dans « l’être » et pas dans le « faire » ?

Vous pouvez pour cela revenir à votre respiration. Inspirez. Expirez. Avec le nez et le ventre bien sûr 🙂. Trouvez un endroit calme où vous pouvez vous asseoir confortablement. Fermez les yeux si vous le souhaitez (cela peut aider à vous concentrer). Portez votre attention sur la respiration. L’air frais qui entre et le souffle plus chaud qui ressort de vos narines, l’expansion et la rétractation de l’abdomen. Soyez simplement attentif à la sensation de respirer. Pratiquez cela pendant quelques minutes.

Votre esprit est désormais plus calme, votre vision plus claire, et vous voilà plus ouvert à ce qui se passe autour de vous, en toute sérénité !

2. Se connecter à quelque chose de plus grand

Quand on est pris dans le piège des ruminations, il peut être difficile de s’en extraire. Toute notre attention se trouve focalisée sur nous et nous uniquement. Dans ces moments, il peut être utile de se remémorer que le monde en général ne tourne pas autour de nous (oui je sais, ça fait mal 😅) et que nous pouvons nous raccrocher à quelque chose de plus grand pour sortir de ce cercle de pensée vicieux. Voici un petit exercice à essayer :

  • Trouvez un endroit tranquille en plein air : un parc, une forêt, une plage, ou tout autre lieu naturel qui vous attire. Sinon, installez-vous près d’une fenêtre.
  • Asseyez-vous confortablement.
  • Observez ce qui vous entoure. Prenez conscience de votre environnement, des arbres, des plantes, des oiseaux, du vent qui souffle, du soleil qui vous réchauffe le visage, du brouillard et de son humidité.
  • Respirez profondément. Vous pouvez essayer de synchroniser votre respiration avec le rythme naturel de l’environnement qui vous entoure, le bruit des vagues ou de la brise par exemple.
  • Soyez pleinement présent à cet instant en vous concentrant sur les sensations, les odeurs, les sons et les images de la nature qui vous entoure.
  • Essayez de ressentir que vous êtes en train de vous fondre dans votre environnement. Visualisez-vous faisant partie intégrante de cet écosystème.
  • Vous pouvez, si vous le voulez, exprimer mentalement votre gratitude envers le lieu et le monde où vous vous trouvez, sa beauté et sa grandeur.
  • Restez dans cet état pendant quelques minutes, 5 peuvent suffire.
  • Lorsque vous êtes prêt, revenez lentement à votre état normal de conscience. Prenez le temps de vous étirer et de vous remettre en mouvement.
Les lecteurs ont aussi aimé :  Déjouez les signaux de l'ennui professionnel et réveillez votre flamme

Cela devrait vous aider à prendre un peu de recul sur ce qui vous turlupine et à vous repositionner dans votre corps à l’instant T.

3. Prendre confiance

En période de burn-out voire de dépression, il est possible que vous ayez l’impression de ne pas voir la lumière au bout du tunnel. Quand tout est gris autour de nous, on peut avoir la sensation que tout est sans espoir, que rien ne redeviendra jamais « comment avant ». On peut perdre totalement foi en soi, en les autres, et tout simplement en la vie. Dans ces moments de désespoir (même si vous pouvez pratiquer cet exercice quand vous le voulez 🙂), je vous propose deux choses.

Utilisez le pouvoir des affirmations positives

Les pensées que l’on entretient au cours de notre journée et sur de plus longues périodes ont un impact non négligeable sur notre manière d’être et notre santé, de manière tout à fait inconsciente bien sûr. Si vous vous répétez chaque jour que rien ne va s’arranger, il est fort probable que ce soit le cas. A contrario, si vous choisissez de vous nourrir chaque matin d’affirmations positives, vous pourriez bien vous remettre plus vite que ce que vous ne pensez ! Aussi, vous pourriez commencer une routine matinale en vous répétant des phrases du type :

  • J’ai confiance en moi.
  • Tout va bien se passer.
  • Je trouve la solution à mon problème.
  • J’ai toutes les ressources nécessaires pour y arriver.

Pratiquez la visualisation

Notre cerveau ne fait pas la différence entre les évènements qui se sont déjà produits et ceux qui sont purement imaginaires. Les circuits qui s’activent sont les mêmes. Alors, autant utiliser cette capacité presque magique à notre avantage ! Comment ? Et bien tout simplement en pratiquant un exercice de visualisation. Pour cela rien de plus simple, vous n’avez qu’à vous détendre dans un endroit calme et… commencer à imaginer la situation de vos rêves.

Les lecteurs ont aussi aimé :  6 idées pour gérer son stress au travail

Comment se passe votre journée idéale ? Que faites-vous ? Comment vous sentez-vous ? Essayez d’aller dans les détails au maximum pour apporter plus de réalité à votre vision. En plus de vous aider à vous sentir mieux sur le moment présent, vous allez vous donner un petit coup de pouce à votre état d’esprit futur 😉.

Une fois que vous avez terminé l’exercice, prenez quelques instants pour réfléchir aux choses qui se passent bien dans votre vie aujourd’hui. Ayez confiance en vous et dans l’instant !

4. Symboliser la compassion

Quand on pense à la compassion, on a souvent tendance à penser à celle que l’on pourrait éprouver envers les autres. Mais qu’en est-il de celle pour notre propre personne ? Nous sommes souvent les premiers à nous juger, et sévèrement en plus ! Si vous avez lu l’incontournable Les 4 Accords Toltèques (si ce n’est pas le cas, je vous le recommande 👍 !), vous savez pourtant que la première règle est la suivante :

« Que ta parole soit impeccable. »

On peut d’ailleurs étrangement la rapprocher au premier des 5 yamas (les 5 règles morales relatives au yoga) qui n’est autre que ahmisa, traduit par non-violence. Cela signifie simplement que le dialogue que nous entretenons avec les autres, mais aussi et surtout avec nous-mêmes, doit être placé sous le signe de la compassion et de la bienveillance.

Si ce sentiment n’est pas inné, il est possible de l’intégrer facilement à une méditation de pleine conscience en procédant de la manière suivante :

  • Commencez par vous concentrer sur vous-même. Visualisez-vous assis là où vous êtes, et prenez conscience de vos propres émotions et besoins.
  • Vous pouvez continuer avec des mantras, des affirmations positives. Par exemple : je suis heureux, je m’aime comme je suis, je prends soin de moi avec tendresse.
  • Vous pouvez ensuite visualiser une personne que vous aimez et imaginer que cette personne est assise en face de vous.
  • Dirigez vos sentiments de compassion vers cette personne. Vous pouvez lui répéter mentalement les mêmes phrases qu’à vous-même.
  • Puis, étendez ces bons sentiments à d’autres personnes, en commençant par des connaissances, puis en incluant des personnes avec lesquelles vous avez des difficultés, et enfin en incluant tous les êtres vivants.
  • Prenez le temps de ressentir cette compassion, les émotions, les sensations que cela vous procure.
  • Quand vous le souhaitez, terminez la méditation en prenant quelques respirations profondes et en vous étirant doucement.
Les lecteurs ont aussi aimé :  10 conseils pour un optimisme sans faille

La gratitude nous permet d’apprécier les petites choses insignifiantes du quotidien et permet, avec de l’entraînement, de se focaliser plus facilement sur ces petits plaisirs relatifs au moment présent.

5. Faire preuve d’ouverture d’esprit

Pour vraiment profiter de l’instant présent, il nous est essentiel de cultiver une ouverture d’esprit. Cela va nous permettre de percevoir chaque moment avec curiosité et acceptation, plutôt qu’avec peur et appréhension ! On va ainsi laisser les jugements et les préjugés (tout comme dans la compassion d’ailleurs) de côté. Quand nous sommes ouverts à la nouveauté, aux idées différentes des nôtres et aux expériences inattendues, le moment présent devient synonyme d’aventure et de découvertes. En aiguisant votre perception en général et celle de l’instant présent en particulier, vous serez plus sensible à la beauté, à la complexité et à la magie qui se cachent dans chaque détail de la vie. Vous allez développer toujours plus une profonde gratitude qui vous aidera à apprécier pleinement chaque instant, qu’il soit doux ou difficile, mais toujours avec sérénité !

Utiliser la pleine conscience pour profiter du moment présent, en bref

En adoptant ces 5 habitudes pour cultiver la pleine conscience au quotidien, vous pouvez transformer votre manière de vivre.

  • Revenir au moment présent avec la respiration ;
  • Vous connecter à quelque chose de plus grand ;
  • Prendre confiance en vous et en la vie ;
  • Faire preuve de compassion ;
  • Et d’ouverture d’esprit ;

Sont autant de petites actions qui vous ouvriront la voie vers une vie plus sereine. N’attendez plus pour profiter pleinement de chaque instant pour vivre une expérience plus enrichissante et épanouissante, quel que soit votre état d’esprit du moment.

Et vous, quelles sont vos techniques personnelles pour revenir au moment présent lorsque vous vous sentez submergés par les pensées ? Partagez-les en commentaires !

À très vite ! 🙏

Partagez si vous aimez !