Comment se remettre d’un burnout ? Si vous êtes en état d’épuisement professionnel — ou pas —, vous vous demandez sûrement comment aller mieux rapidement et facilement. Aujourd’hui, je vous propose 9 clés pour vous aider à surmonter cette épreuve, de la prise de conscience à l’établissement d’une stratégie post-burnout, en passant par des conseils pour mieux accepter votre état. À la fin de l’article, je vous explique aussi comment ne pas retomber dans le piège de la fatigue extrême. Bonne lecture !

Comment se remettre d’un burnout en 9 étapes clés

1— Prendre conscience du problème

Peut-être que l’un de vos proches ou vous-même souffrez d’un burnout sans le savoir. C’est « normal ». Le déni et le refus de poser le genou à terre font partie du processus de la maladie. Comment ouvrir les yeux ? Finalement, je pense que lorsqu’on est en burnout, on le sait déjà pertinemment au fond de nous. Malheureusement, à ce stade, c’est un peu tard. Mais pas incurable 🙂, ouf ! Jouez les enquêteurs et mettez-vous à la recherche d’indices. Votre stress est-il tolérable ? Avez-vous des troubles du sommeil, de l’appétit ? Votre comportement a-t-il changé ? Vos proches vous font-ils des remarques ? Ces petits signes traduisent sûrement que quelque chose ne va pas. Votre corps vous parle. Essayez de tendre l’oreille pour écouter ce qu’il a à vous dire.

2— Se faire aider par un professionnel de santé

Vous en êtes maintenant bien conscient : quelque chose ne tourne pas rond. Oui, mais alors, qu’est-ce qu’on fait ? Hé bien la réponse est simple. Quand notre santé décline, on prend rendez-vous chez le médecin. Alors ici, vous avez le choix : médecin généraliste, psychiatre, ou même psychologue. Sachez tout de même que ce dernier ne pourra pas vous délivrer d’arrêt maladie ni de médicaments. Mais il peut être d’une précieuse aide pour mettre des mots sur votre mal-être justement. Il vous redirigera sans doute vers un confrère si votre état l’exige. Dans tous les cas, ne restez pas seul avec vos ruminations.

Au début, je ne voulais pas aller chez le médecin, car justement, je ne voulais pas être arrêtée, je ne voulais pas qu’on me voie comme « faible ». Quelques rendez-vous avec une psychologue ont réussi à mettre le doigt sur la pathologie. Même si je n’étais toujours pas prête à l’arrêt médical, au moins, savoir « comment l’appeler » m’a apporté du réconfort.

3— Accepter les arrêts maladie

Je sais, je sais. Vous n’avez pas envie de l’accepter cet arrêt qui vous a été prescrit pas votre médecin. Mais en fait, si vous ne le prenez pas maintenant, votre corps va continuer à vous envoyer des signes de plus en plus fort. Et vous serez obligés de l’accepter à un moment donné. Certaines personnes en arrivent à se faire hospitaliser. Même si c’est une solution qui vous parait enviable aujourd’hui, ça ne l’est pas. Votre objectif est d’aller mieux et de vous sortir de cette situation le plus vite possible. Alors, suivez les recommandations des soignants. Plus le burnout est pris en charge tôt, plus la convalescence sera rapide.

Pour vous aider à vous situer ou mieux définir l’état d’un de vos proches, apprenez à identifier les 12 étapes du burnout.

4— Reprendre des forces, physiquement et/ou mentalement

Ça y est, vous avez enfin accepté votre arrêt maladie. Bravo ! Vous avez fait le plus dur. Vraiment…? Oui, je vous vois venir. Vous êtes en arrêt, mais… vous avez toujours cette voix dans votre tête qui vous dit : « tu es une feignasse, tu dois montrer à tes collègues que tu es encore là et que tu ne lâches pas l’affaire, tu dois faire quelque chose de tes journées, c’est pas possible d’être une loque pareille » et j’en passe. En fait, la seule chose que vous avez à faire, c’est de vous reposer. Profitez de ce temps pour commencer à vous écouter.

Les lecteurs ont aussi aimé :  27 signes de burn-out à surveiller attentivement

J’ai passé des jours à m’abrutir devant Netflix, à me nourrir de pain de mie au Nutella. Hé oui, personne n’est parfait. Après 15 jours, le physique commençait à aller mieux. J’étais impatiente de retourner au travail ! Ce que je n’avais pas compris, c’est que je devais maintenant m’occuper de mon mental. Mais les problèmes que je mettais sous le tapis depuis plusieurs années n’allaient pas se résoudre aussi rapidement. Quand mon premier arrêt s’est terminé, j’ai commencé à faire des crises d’angoisse, voyant qu’il fallait que je retourne au bureau. Donc, je les ai prolongés, pour mon plus grand bien !

5— Apprendre la patience

Ceux qui me connaissant personnellement ont déjà eu affaire à mon tempérament de feu 🔥 et à ma motivation à toute épreuve. Autant vous dire que je suis vaguement au fait de ce qu’est la patience. Pas de ça chez moi au quotidien. J’aime les résultats visibles et rapides. Faut qu’ça roule. Vite et bien. Oui, mais en fait non. On en revient au paragraphe précédent. Cela nous emmène aux montagnes russes du burnout. On se sent un peu mieux physiquement, prêt à soulever des montagnes….Et le jour d’après, on est complètement terrorisé à l’idée de reprendre sa vie d’avant, avec l’impression d’avoir fait un pas en avant, 3 pas en arrière. Comme tout trait de caractère, la patience est une vertu qui se cultive. Plus vite vous le comprendrez, plus vite vous serez en mesure d’avancer sereinement. Dans ce processus, soyez toujours bienveillant envers vous-même. Il y aura des jours avec, et des jours sans. Beaucoup de jours moyens au début. Mais ça ira mieux avec le temps, promis !

6— Se pencher sur l’origine du mal-être

Voilà, cela fait maintenant quelques semaines, voire quelques mois que vous êtes chez vous. Vous vous sentez moins fatigué, et quand ça arrive, votre esprit recommence à bouillonner. Vous vous demandez quand cette situation va se terminer, quand est-ce que vous allez enfin aller mieux ? Si vous voyez quelqu’un, vous avez déjà probablement commencé à faire un travail sur vous-même et sur vos peurs. Peut-être que vous voulez aussi vous en sortir seul, parce qu’on fond, vous savez déjà ce que vous avez à faire. Mon conseil : prenez un papier, un crayon, et commencez à écrire. De quoi avez-vous peur, quels sont vos blocages pour avancer ?

Dans ma vie personnelle, l’un des exercices qui m’ont aidé est d’écrire ce dont j’avais peur. Et de creuser. Et si cette situation arrive, qu’est-ce qui se passe ? Et après ? Et encore après ? Vous devriez vous rendre compte que vos blocages n’engendrent finalement pas la fin du monde ou de votre vie. L’objectif, c’est de vous faire réfléchir à des solutions plutôt qu’à des problèmes. Quand on sait comment réagir, on est tout de suite rassuré 🙂.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Débarrassez-vous définitivement du syndrome de l'objet brillant avec ces 3 clés

7— Parler de ses angoisses avec des proches

Savoir comment se remettre d’un burnout seul peut être difficile. Parfois, nous n’avons pas le recul nécessaire pour prendre telle ou telle direction. Dans ces cas-là, le soutien des proches est indispensable. Pour ma part, je savais qu’il fallait que je change de voie professionnelle. Mais j’avais une très grosse peur liée à l’argent, à la perte de revenus. En discutant régulièrement de mes angoisses avec mon mari, il a su me prouver par A + B que mes angoisses étaient irrationnelles. Il m’a montré que, même dans le pire des cas, nous avions des solutions.

Pour le côté professionnel, je me suis tournée vers les gens qui me connaissent « mieux que moi », à savoir, ma maman. Je lui parlais de mes idées, de mes projets. Quand je ne savais plus qui j’étais ou ce que j’aimais, elle m’a aidé à renouer avec des passions antérieures. Ou simplement à pointer du doigt mes « zones de génie ». Ne sous-estimez pas la richesse que votre entourage proche et de confiance peut vous apporter.

8— Établir une stratégie pour « l’après »

Après tout ce travail sur vous, vous y voyez un peu plus clair. Vous commencez à entrevoir la lumière au bout du tunnel. Ne vous arrêtez pas en si bon chemin ! Pour l’instant, vous n’êtes probablement pas encore prêt à passer à l’action. Mais vous vous apprêtez peut-être à un énorme changement de vie ! Démission, reconversion, ou encore divorce, déménagement… À ce stade, vous devriez savoir pourquoi vous êtes arrivés en burnout. Maintenant, l’objectif est de savoir comment se remettre de ce burnout sur le long terme ! Alors, encore une fois, à l’aide de votre fidèle carnet de vos crayons, définissez ce qui est bon pour vous, mais aussi, ce qui ne l’est plus !

Ma solution était de me reconvertir. J’ai envisagé plusieurs cas de figure : changer de métier, mais dans mon secteur, garder le même métier dans une autre industrie, ou carrément changer de métier et d’entreprise ! Une fois que j’ai su ça, j’ai pu établir ma feuille de route :

  1. Trouver mon futur métier ;
  2. Trouver la formation adéquate ;
  3. Démissionner

9— Passer à l’action

Vivre consiste à agir.

Henri Bergson

Maintenant que vous avez votre itinéraire et vos objectifs, il ne vous reste plus qu’à les suivre ! Cela va sûrement vous mettre dans des positions inconfortables. Vous allez passer par des périodes de doutes, de remises en question… Vous vous demanderez si vous avez fait le bon choix. Vous aurez aussi peut-être envie d’abandonner et de revenir en arrière. C’est normal et ça fait partie du processus. Mais pensez à cette épreuve comme une chance : regardez le chemin parcouru et savourez votre belle évolution ! 🥲

Éviter de retomber dans les travers du burnout

C’est compliqué de dater concrètement à quel moment exact on est sorti d’affaire. Le fait est que plus vous irez mieux, plus il vous sera facile d’éviter de retomber dans l’épuisement professionnel.

Recommencer à prendre soin de soi

Une fois que j’allais mieux, j’ai très vite ressenti le besoin d’avoir une organisation béton, comme j’ai toujours aimé. Pour cela, mon outil favori, c’est le bullet journal !

Qu’est-ce que c’est ? Comment créer votre propre bullet journal ? Je vous explique tout dans cet article !

Plutôt que de me faire des To-do lists à rallonge, ce qui est contre-productif, je m’en suis servie pour noter mon fameux plan d’action. Et aussi, pour me motiver à prendre soin de moi de manière quotidienne. Quand on y pense, c’est ce qu’on oublie de faire pendant des mois et des mois quand on est en burnout. Donc, je voulais absolument remédier à ça. Je me suis créé une petite liste de cases à cocher pour un sentiment de satisfaction décuplé.

Les lecteurs ont aussi aimé :  4 outils indispensables pour évaluer votre niveau de stress

Dans ma routine, j’ai notamment inclus :

  • Des exercices de respiration ;
  • De la méditation ;
  • Du yoga ;
  • De la course à pied ;
  • De la lecture.

Bien sûr, cette liste évolue au fil du temps et ne vous correspond peut-être pas. Mais si vous en êtes à ce stade, je vous encourage fortement à choisir une vraie activité qui vous fait plaisir. Accordez-vous du temps à y consacrer chaque jour. Même 15 minutes suffisent ! Le but est de vous faire passer en priorité dans la journée, même si ce n’est que pour un quart d’heure.

Apprendre à dire non

Comment se remettre d’un burnout et surtout, comment ne pas y retomber si vous ne modifiez pas vos habitudes ? L’une des choses les plus difficiles pour moi (et ça l’est encore aujourd’hui, mais je me soigne 😛) est d’apprendre à dire non. Pourquoi ? Parce qu’on a toujours peur de blesser, de frustrer, de mal faire, de renvoyer une image de soi négative, et j’en passe. Le burnout est généralement causé par un trop-plein de quelque chose. Une surcharge de travail par exemple. Alors, entraînez-vous à asseoir votre autorité et à vous affirmer ! N’oubliez pas, quand on dit « non » aux autres, on se dit « oui » à soi.

Retrouvez ici les meilleures stratégies pour apprendre à dire non efficacement.

Savoir détecter les premiers signes de stress

Plus vous retrouvez le calme et la sérénité au quotidien, plus vous allez être conscient de percevoir les premiers signes de stress. Je ne vous dis pas de vous affoler dès que vous avez une insomnie passagère ou que vous subissez un peu de pression positive au boulot. Mais essayez de rendre conscientes les périodes où vous allez avoir un peu plus de mal à décrocher de votre téléphone. Où vous commencez à être irritable. Ou quand vous dormez un peu moins bien. Et posez-vous simplement la question « pourquoi » ? Et, évidemment, tentez d’y répondre avec honnêteté 🙂.

Agir plutôt que réagir

Tout cela pour nous mener au stade ultime de la récupération : être capable d’agir et d’anticiper plutôt qu’être dans la réaction. Vous êtes maintenant capable de discerner les signaux envoyés par votre corps. Vous devriez avoir fait les changements nécessaires pour ne plus être au plus bas. Dès que vous vous sentez un peu trop stressé : on dit stop. Prenez du recul, faites autre chose, respirez.

J’ai toujours tendance à être très investie dans mon travail. Mais l’une des règles que j’ai mises en place c’est « de me foutre la paix » un jour minimum par semaine. Et ce jour-là, pas de routine, pas de ménage, pas de corvée. Je fais uniquement ce dont j’ai envie, quand j’en ai envie. Et j’évite évidemment tout ce qui est smartphone et outils professionnels. Je laisse de l’espace à mon esprit pour décompresser. Pour revenir encore plus motivée !

Comment se remettre d’un burnout, en bref

Comment se remettre d’un burnout grâce à 9 étapes simples ?

  1. Prendre conscience que quelque chose ne va pas.
  2. Se faire aider par un professionnel de santé.
  3. Accepter et poser l’arrêt maladie.
  4. Reconstituer sa santé physique et mentale.
  5. Faire preuve de patience.
  6. Réaliser une introspection.
  7. En parler avec ses proches.
  8. Créer son plan post burnout.
  9. Passer à l’action !

Il est également important de penser à l’après. Vous avez réussi à vaincre cet état une première fois. Il serait dommage de retomber dans le piège. Voici quelques pistes à ne pas négliger :

  • Prendre soin de soi régulièrement.
  • Apprendre à dire non.
  • Détecter les premiers signes de stress.
  • Anticiper les problèmes et prendre des décisions en conséquence.

Si vous êtes en train de traverser cette épreuve, je vous envoie tout mon courage ! N’hésitez pas à rejoindre le groupe Stress, Burnout : Comprendre & Agir pour échanger avec la communauté.

À très vite ! 🙏

Partagez si vous aimez !