Le bonheur. On y aspire tous n’est-ce pas ? Il existe des hormones du bonheur pour nous aider à nous sentir bien au quotidien. Quelles sont-elles ? Comment favoriser leur synthétisation ? Découvrez les 4 principales substances chimiques responsables de notre joie de vivre, à savoir la dopamine, l’ocytocine, les endorphines et la sérotonine. À la fin de cet article, vous saurez comment soutenir facilement leur présence dans votre organisme tous les jours.

Découvrir les 4 hormones du bonheur

Il n’est pas véritablement correct de parler d’« hormones du bonheur », car ce ne sont pas vraiment ces substances chimiques qui nous rendent contents. En fait, ces sécrétions vont plutôt contribuer à la sensation de bien-être. Et quand on est bien dans sa peau, on est par la force des choses plus heureux ! Mais de quelles hormones parle-t-on au juste ? Quel est leur rôle ?

Dopamine

La dopamine est sans conteste la plus connue des hormones du bonheur. C’est un neurotransmetteur, une substance chimique produite notamment par l’hypothalamus. Elle a pour rôle de réguler des fonctions essentielles du corps comme la sensation de faim et de soif, la température corporelle, le sommeil et les fonctions respiratoires et circulatoires. Cette zone du cerveau est reliée à toutes les autres. Ses connexions induisent qu’elle participe également à la stabilisation du comportement sexuel et des émotions. Un déficit en dopamine favorise l’apparition de la maladie de Parkinson.

Elle est fréquemment associée à la gratification, parce que la libération de dopamine est étroitement liée à la perception du plaisir. Ce circuit de la récompense sert à renforcer certains de nos agissements. Il est très actif surtout lors de la prise de drogues, car ces substances ont pour effet de délivrer davantage de dopamine, et de dérégler le circuit.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Burnout : des formes variées et multiples

Heureusement, on peut aussi stimuler cette hormone sans pour autant consommer des produits nocifs pour notre santé. Continuez à lire cet article pour découvrir comment !

Ocytocine

L’ocytocine est une hormone sécrétée par l’hypophyse, particulièrement au moment de l’accouchement. Elle sert à stimuler les contractions de l’utérus et après la naissance, elle permet d’encourager la lactation. Dans le cadre de la vie de tous les jours, ces hormones sont libérées lorsqu’une maman s’occupe de son bébé, en même temps que la dopamine, l’endorphine, et la sérotonine. C’est la recette du cocktail pour une sensation de bien-être !

Chez les hommes (qui n’ont pas d’utérus, du coup 😅), cette hormone est relâchée pendant l’orgasme et favorise la confiance, l’empathie, et les comportements maternels.

Endorphines

Les endorphines sont des messagers chimiques produits par différentes glandes endocrines du cerveau : les glandes cérébrales, l’hypophyse et l’hypothalamus. On les retrouve également dans la moelle épinière, dans notre premier et deuxième cerveau — le système digestif. On peut les comparer à de la morphine naturelle. Leur libération induit une sensation de plaisir, mais sert aussi à lutter contre une douleur qui serait trop forte.

Le rôle des endorphines est, entre autres, de diminuer le ressenti de souffrance physique, de maîtriser la respiration, d’amoindrir le stress et l’angoisse et d’accentuer le sentiment d’euphorie.

Les exercices de respiration issus du yoga sont une manière naturelle et idéale pour parvenir à contrôler son stress en quelques minutes seulement. Essayez et vous verrez !

Sérotonine

La sérotonine est un neurotransmetteur, c’est-à-dire qu’elle permet de faire passer un message via l’influx nerveux entre un neurone et un muscle. À l’inverse des deux hormones du bonheur précédentes, celle-ci n’est pas produite majoritairement par le système endocrinien du cerveau. En effet, elle est synthétisée plus particulièrement dans les cellules de l’intestin, mais on la retrouve aussi dans tout le corps. Elle est recomposée à l’aide du tryptophane qui, lui, se trouve dans l’alimentation et sert à la fabrication de protéines. Mais ne nous égarons pas !

La sérotonine sert à réguler des fonctions indispensables du corps telles que :

  • L’humeur ;
  • La gestion des émotions ;
  • Le sommeil.
Vous avez du mal à dormir ? Découvrez comment favoriser naturellement votre sommeil grâce à quelques conseils et exercices faciles à appliquer au quotidien.

Stimuler la sécrétion de ces hormones qui rendent heureux

Connaître les hormones ayant un rôle dans notre relaxation au quotidien, c’est bien. Savoir comment stimuler leur production pour améliorer notre confort psychologique, c’est mieux ! Voici quelques exercices à pratiquer, surtout si vous êtes dans une période un peu difficile, notamment pendant ou juste après un burnout ou une dépression. Alors, comment être plus heureux chaque jour ?

Les lecteurs ont aussi aimé :  Les 4 pièges du développement personnel à éviter

Pratiquer une activité physique

C’est prouvé scientifiquement, quand on met son corps en mouvement, notre cerveau produit et relâche des endorphines pendant et après le sport. Pour cela, il est conseillé de pratiquer une activité physique au moins 5 jours sur 7. Des séances de 30 minutes correspondent à une durée ni trop courte, ni trop longue. Certaines études recommandent d’alterner des sessions d’endurance (comme la course à pied ou la corde à sauter par exemple) avec des sports d’équipe ou des arts martiaux. Mais pour être le plus efficace possible, l’exercice choisi doit vous plaire, car il vaut mieux que vous la fassiez régulièrement.

À titre personnel, je fais du running ou un cours de cardio (danse, corde à sauter) pendant 30 minutes 3 fois par semaine, et du yoga entre 10 minutes et 1 h 30 les autres jours. Idéal pour travailler le cœur, mais aussi la musculation, sans oublier l’état d’esprit, la motivation et le dépassement de soi ! 😉 Cette routine a été d’une aide précieuse pour surmonter l’apathie due à mon épuisement professionnel, une fois que le corps et le mental ont été rechargés.

Si vous n’avez pas l’habitude, commencez petit. Astiquer la salle de bain est une activité physique à laquelle vous consacrez du temps toutes les semaines, et ça compte ! Mais, avouez-le, c’est plus plaisant d’aller marcher 10 minutes à l’extérieur. À vous de trouver les mouvements qui vont feront plaisir pour booster votre production d’hormones du bonheur !

Profiter du soleil

En parlant d’aller dehors, profiter de la luminosité extérieure au moins 15 minutes par jour est un geste ultra simple à incorporer dans votre routine quotidienne. La luminothérapie fait partie des traitements utilisés pour atténuer les symptômes de la dépression saisonnière ou de la dépression tout court. Pourquoi ? Déjà, parce qu’elle va permettre de réguler la production de mélatonine. En effet, pour avoir un sommeil optimal, il faudrait s’exposer à la lumière du soleil tôt le matin pour indiquer à notre corps que c’est la journée et qu’il faut se réveiller. Le taux de mélatonine va ainsi baisser et notre énergie augmenter. À l’inverse, plus la luminosité est faible, plus notre cerveau synthétise cette hormone du sommeil, qui indique à notre corps qu’il est temps d’aller se reposer. S’exposer au soleil stimule aussi la production de dopamine, l’hormone du bonheur.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Conseils pour une rentrée et un retour au travail sans stress

Et si vous essayiez d’aller marcher 10 minutes à l’extérieur avant ou après votre prochaine pause déjeuner ?

Utiliser les bienfaits de l’alimentation

Nous l’avons vu, la sérotonine fait partie des hormones du bien-être, mais n’est peut-être pas la plus évidente à synthétiser. Elle nécessite l’apport de tryptophanes pour être produite en quantité suffisante. Et si vous vous souvenez bien, les tryptophanes se trouvent dans notre nourriture. Voici quelques aliments qui contiennent cet acide aminé indispensable en quantité :

  • La viande rouge et blanche ;
  • Le poisson ;
  • Les œufs ;
  • Les produits laitiers ;
  • Les légumineuses ;
  • Le riz complet ;
  • La banane ;
  • Les amandes ;
  • Le chocolat.

Engager le contact physique

L’ocytocine est l’hormone du bien-être produite lorsque vous vous engagez dans un contact physique avec une autre personne, vous-même, ou encore votre animal de compagnie 😺.

Si vous avez l’occasion de voir des proches quand vous traversez une période difficile de doute, de stress ou de remise en question, n’hésitez pas à solliciter une embrassade, un câlin, ou même un massage ! Et si vous êtes seul, ne vous inquiétez pas. Vous auto-masser les mains, les pieds ou toute autre partie du corps avec une huile apaisante et réchauffée aura un effet similaire. Alors, chouchoutez-vous !

Pratiquer des postures de yoga

Dans le système du yoga, le corps est divisé en plusieurs centres d’énergie, les chakras. Chaque chakra a une glande endocrinienne qui lui est attribuée. L’hypophyse, la région du cerveau qui produit entre autres l’ocytocine est reliée à Ajna, le chakra du 3e œil, situé au niveau du front, entre les deux sourcils. Voici quelques postures pour travailler à l’ouverture de cette zone.

  • Balasana, la Posture de l’Enfant ;
  • Ado Mukha Svanasana, la Posture du Chien Tête en Bas ;
  • Sirsasana, la Posture sur la Tête ou Posture de la Chandelle.

À retenir sur les hormones du bonheur

Les hormones du bien-être agissent sur des fonctions essentielles du corps telles que la régulation du sommeil, les interactions sociales et plus particulièrement sur la gestion de nos émotions. Elles sont au nombre de 4 :

  • La dopamine ;
  • L’ocytocine ;
  • Les endorphines ;
  • La sérotonine.

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez influencer la production de ces hormones pour vous sentir mieux au quotidien. Essayez d’incorporer à votre routine ces gestes simples :

  • Pratiquer une activité physique régulière ;
  • S’exposer au soleil, de préférence le matin ;
  • Consommer des aliments riches en tryptophanes ;
  • Interagir de manière physique régulièrement avec soi-même ;
  • Rééquilibrer son énergie grâce à des postures en lien avec le chakra Ajna, le 3e œil.

Parce que la bonne humeur se transmet aussi dans la voix, je vous propose de découvrir l’épisode de mon podcast Burnout Chillout associé :

À très vite sur le tapis, de bonne humeur ☺️ !

Sources :

Dopamine

Endorphine

Sérotonine

Ocytocine

https://www.futura-sciences.com/sante/questions-reponses/sport-sport-agit-il-stress-3061/

https://www.psychiatria-danubina.com/UserDocsImages/pdf/dnb_vol26%20Suppl%201_no/dnb_vol26%20Suppl%201_no_208.pdf

https://www.radiofrance.fr/franceculture/retour-du-soleil-pourquoi-votre-cerveau-est-addict-a-la-lumiere-3672290

Partagez si vous aimez !