Un environnement de travail toxique et/ou qui ne vous correspond pas peut rapidement déclencher de multiples situations de stress, qui, à la longue, peuvent éventuellement conduire au burnout ou à la dépression. Les signaux, ou red flags, peuvent être plus ou moins subtils. Apprenez à les décoder et à réagir avant qu’il ne soit trop tard.

Définir le terme d’environnement de travail toxique

Qu’entend-on par environnement de travail toxique ? On pense tout de suite à des choses comme le harcèlement par exemple. Cependant, d’autres attitudes sur le lieu de travail peuvent être plus subtiles, mais tout aussi néfastes. Ce n’est pas toujours l’entreprise qui est en cause. Peut-être que certains s’accommoderont d’une situation en particulier alors que pour d’autres, ce sera impossible.

Ambiance morose

Quand vous arrivez dans une nouvelle entreprise, vous ignorez parfois ce type de comportement. Et c’est normal, tout euphorique que vous êtes suite à votre nouvelle prise de post. Mais généralement, l’ambiance de travail peu enthousiaste commence à faire son entrée assez rapidement. Vous vous rendez-compte que certains salariés sont peu motivés. Ils bâclent voire ne font carrément pas leur travail. Ceux qui sont tout le temps ronchons et qui se plaignent pour un oui ou pour un non rentrent aussi dans cette case. Franchement, qui a envie de passer 40 h par semaine en cette compagnie ?

Communication difficile

La communication en entreprise, un grand sujet ! C’est souvent d’ailleurs une des causes majeures d’un environnement de travail toxique. Entre les n+1, n+2, n+10, on peut avoir l’impression que s’adresser directement à celui qui a le pouvoir décisionnel est impossible. Cela peut se traduire par n’avoir jamais de réponse concrète à sa demande de responsabilisation ou d’augmentation par exemple.

Dans certaines entreprises, on assiste même à une lutte de pouvoir entre les différents managers, ce qui donne la sensation de faire partie d’une énorme mascarade. C’est encore pire s’il y a des secrets et/ou des rumeurs qui circulent entre les employés. De ce fait, il existe une confusion au sein de qui fait quoi, qui donne les ordres, avec des objectifs qui sont peu clairs et parfois même contradictoires.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Comment aider un proche en burn-out ?

Manque de considération

Nombreux sont les salariés qui ont l’impression d’être jetables et remplaçables à souhait. Et pour cause, dans certaines entreprises, les résultats passent avant votre bien-être. La faute, il me semble, aux téléphones professionnels qui permettent d’être joignables à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Et certains managers ne s’en privent pas… Vous subissez alors un total manque d’empathie, ce qui entache votre motivation et votre implication. Pire, cela pourrait même déséquilibrer votre vie professionnelle par rapport à votre vie personnelle. Et là, c’est la montée en pression assurée.

Insécurité de l’emploi

Qui pense encore qu’aujourd’hui, un CDI vous garantit un emploi à vie ? Imaginez-vous travailler dans un endroit où l’on vous annonce plan social, redressement judiciaire, faillite à répétition… Ou bien que vous voyiez vos collègues se faire remercier du jour au lendemain parce qu’au bout de quelques mois (voire années) de bons et loyaux services, sa tête ne revient plus au boss… Ils partent avec une enveloppe, certes, mais bon… Exercer dans ce type d’établissement ne vous permet pas d’être serein au quotidien et de mieux vivre votre boulot.

Évolution impossible

Et par évolution, je n’entends pas forcément augmentation de salaire. Parfois, même si l’on ne court pas après l’argent, nous avons besoin de challenge pour rester motivés et apprécier ce que l’on fait au quotidien. Si vous faites la même chose pendant 40 ans sans avoir la moindre possibilité de prendre de nouvelles responsabilités ou d’apprendre de nouvelles compétences, je ne sais pas pour vous, mais moi ça me paraît impossible à vivre ! D’ailleurs, je pense que c’est pour ça que maintenant, les carrières ultra-longues dans les mêmes entreprises n’existent plus. Le cerveau a besoin de nouveauté !

Absentéisme important ou rotation importante du personnel

Encore un détail qui peut passer inaperçu au premier abord, mais ouvrez bien l’œil. Si les salariés sont souvent absents pour un oui ou pour un non, et que l’équipe change régulièrement, c’est un énorme signal d’environnement de travail toxique ! Nous sommes tous pareils. Ou plutôt, l’évolution professionnelle est une bonne chose. Mais lorsque vous voyez que toute une équipe « part » en même temps, et que cela se renouvelle fréquemment, c’est un indicateur qui ne trompe pas. Dans tous les cas, soit les conditions de travail sont douteuses, soit c’est le manager qui a un problème.

Éthique ou valeurs personnelles bafouées

Le monde dans lequel nous vivons est loin d’être rose. Certains dirigeants n’ont aucun scrupule à bafouer l’éthique pour se remplir un peu plus les poches. C’est tellement plus pratique de fermer les yeux ! Lorsque les valeurs d’honnêteté et de confiance sont très importantes pour vous, il peut devenir impossible d’ignorer les agissements des collègues et/ou de l’entreprise. En gros, il se forme une espèce de conflit d’intérêts dans votre cerveau aux antipodes de ce dont vous avez besoin dans votre environnement de travail.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Gérer l'après et les séquelles d'un burn-out

Manque de sens

La plupart d’entre nous travaillent devant un écran. On écrit des mails, on remplit des papiers. On échange avec des personnes à l’autre bout du monde sans jamais les avoir vus. On se bat pour quelques centimes d’euros pour enrichir une entité. On a plus le temps de faire correctement notre travail pour être rentable. À un moment donné on peut se demander :  » mais à quoi sert ce que je suis en train de faire ? ». Si vous trouvez une réponse positive (spoiler alert : la réponse « gagner ma vie » ne dure qu’un temps), c’est super. Pour ma part, je me la suis posée pendant de très nombreuses années avant de terminer finalement en burnout.

Vous avez le pouvoir d’y échapper. Découvrez 6 signes précurseurs d’épuisement professionnel à ne pas ignorer.

Discriminations et harcèlements

Bien sûr, je termine cette « joyeuse » liste avec les discriminations et les harcèlements en tout genre. C’est très dommage que nous en soyons toujours à ce stade aujourd’hui. Mais il faut garder espoir pour l’avenir ! Si vous vous retrouvez dans cette situation, il n’y a pas à hésiter : fuyez. Qui peut cautionner ceci ?

Sortir de la spirale de l’environnement de travail toxique

Après cette première partie d’article un peu noir — vous m’en excuserez – je tenais quand même à vous donner quelques solutions. Car oui, ça existe, et heureusement ! Vous pouvez agir positivement (de manière limitée certes, mais quand même) sur votre environnement de travail. Voici quelques pistes à explorer.

Soignez votre communication

Comme je l’évoquais plus haut, communiquer est essentiel. Et pourtant, peu de gens savent le faire efficacement. Moi-même j’ai encore beaucoup de progrès à faire à ce niveau-là ! Je pense d’ailleurs que si j’avais osé prendre le taureau par les cornes et parler plus tôt avec mes supérieurs, j’aurais pu éviter mon burnout. Tout ça pour vous dire que n’hésitez pas à faire part de ce qui ne vous convient pas. Et on peut tout à fait le faire sans être agressif ou sans que cela soit mal pris. Souvent, c’est juste que les autres personnes ne ressentent pas les choses et ne les voient pas du même œil que vous. Alors, exprimez-vous !

Prendre soin de sa santé mentale, physique et émotionnelle

Quand on commence à se sentir mal à son travail, l’idéal est de pouvoir vraiment déconnecter lorsqu’on n’est pas au bureau justement. Pour cela, rien de tel que de pratiquer des activités qui vont vous recharger et vous faire du bien. L’important est de réussir à ne plus penser à cet environnement toxique pour votre mental, car cela aura forcément des répercussions sur votre corps à la longue.

Vous êtes à court d’idées pour vous détendre après le travail ? Cliquez ici pour faire le plein d’inspiration !

Apprenez à gérer votre stress

Trop longtemps j’ai eu tendance à voir le stress comme un ennemi. Grâce à ce blog (entre autres), j’ai appris à mieux le comprendre et à l’apprivoiser. En fait, votre stress vous veut du bien ! Hé oui, puisqu’à la base, la sécrétion des hormones du stress est censée nous permettre de nous protéger face à un danger de mort. Sauf qu’aujourd’hui, la machine est un peu détraquée. 😉

Les lecteurs ont aussi aimé :  Je procrastine... et j'apprends à aimer ça en 10 bonnes raisons !

Pour remettre tout ça en ordre de manière naturelle, facile et rapide si vous avez un coup de pression, j’ai la solution. Méditation, respiration, pranayama ! C’est le moyen le plus efficace pour vous relaxer.

Fixez des limites

Parfois, on veut tellement bien faire, être reconnu et apprécié qu’on a vraiment du mal à fixer des limites. C’est comme si notre « radar à abus » était totalement cassé ! Et je sais de quoi je parle ! C’est encore difficile à faire pour moi aujourd’hui, mais j’y travaille. L’une des solutions est d’apprendre à dire non à ce qui ne nous convient pas/plus. Toujours en s’exprimant clairement et sans agressivité. Aussi, avant de tout prendre à cœur, essayez de lâcher prise sur la situation. Se poser un jour ou deux afin de réfléchir au pronlème de manière objective vous aidera à ne pas réagir à chaud. C’est souvent comme ça qu’on prend les mauvaises décisions !

Changez de poste ou d’entreprise

Finalement, si vous voyez que la situation ne changera pas (que ce soit vous ou l’entreprise), le mieux pour tout le monde est de voguer vers de nouveaux horizons. Vous vous épargnerez beaucoup de stress à l’avenir en prenant cette décision dès que vous savez définitivement que vous évoluez dans un environnement de travail toxique. C’est une décision dure à prendre, mais vous pouvez y arriver !

Il n’est aucun problème humain qui ne puisse trouver sa solution, puisque cette solution est en nous.
Alfred Sauvy

Un environnement de travail toxique, ce n’est pas une fatalité

Plusieurs signes peuvent vous indiquer que vous vous trouvez dans un environnement de travail toxique, notamment :

  • Une ambiance morose ;
  • Une communication compliquée au sein de l’entreprise ;
  • Un manque de considération de la part des supérieurs hiérarchiques ;
  • Une insécurité de l’emploi ;
  • Une évolution compliquée, voire impossible ;
  • Un absentéisme élevé ou une rotation du personnel anormale ;
  • Un sens de l’éthique douteux ;
  • Un manque de sens dans l’objectif ;
  • Des discriminations ou du harcèlement.

Heureusement, plusieurs solutions existent pour faire face à une telle situation, parmi elles :

  • Opter pour une communication efficace et transparente ;
  • Prendre soin de sa santé globale ;
  • Apprendre à gérer son stress ;
  • Fixer des limites claires ;
  • Changer d’entreprise.

À très vite ! 🙏

Partagez si vous aimez !