En 2022, les chiffres comptabilisaient 2,5 millions de personnes atteintes d’épuisement professionnel, soit 34 % de la population. Mais ce n’est pas la seule forme de surmenage qui existe. Qu’ils soient parentaux, amoureux, scolaires, les différents burnout peuvent toucher une grande partie de la population, sans distinction d’âge, de sexe, ou de métier. Zoom sur toutes ces nouvelles formes d’épuisement dans cet article.

Burnout parental

De nos jours, les parents et en particulier les mamans (solo ou pas) ont une charge mentale de plus en plus élevée. Entre les formalités administratives compliquées, les grèves à répétition, les conditions d’accueil des enfants de plus en plus difficiles, la vie des parents en dehors du cocon familial est loin d’être simple. Si en plus on ajoute l’intendance « classique » de la maison (courses, ménage, entretien du linge, préparation des repas), s’occuper de l’éducation des enfants et de sa famille en général équivaut à un deuxième temps plein ! Il n’est donc pas surprenant que l’épuisement maternel, parental ou familial se manifeste de plus en plus.

Concrètement, les parents stressés éprouvent des difficultés grandissantes à assumer les responsabilités parentales. Ils peuvent ressentir, entre autres, un épuisement émotionnel, une distanciation affective avec leurs enfants, et une perte de motivation pour prendre en charge l’éducation et le soin de leur progéniture.

Épuisement affectif

Au-delà de l’environnement de la famille classique (parents + enfants), toute personne étant en couple peut se retrouver en situation de burnout sentimental.

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.

Petit, vous avez sûrement été bercé par les contes et entendu mille fois cette fameuse phrase ! Oui, sauf que dans la vraie vie, l’histoire ne s’arrête pas là. Après les premiers mois ou années de relation, commence à s’installer une routine, le quotidien, peut-être même des incompréhensions, des souhaits différents. Sauf que les belles histoires ne racontent jamais ces passages.

Les lecteurs ont aussi aimé :  La réduction du stress par la pleine conscience, ça fonctionne ?

À cause de ce « conditionnement », nous avons tendance à avoir des attentes extrêmement élevées en couple. Une contradiction entre les attentes et la réalité est l’une des sources du burnout amoureux. On observe des symptômes similaires à l’épuisement professionnel, mais dans la relation :

  • Ressassement des gestes ou paroles de l’autre ;
  • Rancune ;
  • Désillusion ;
  • Perte d’espoir dans le couple ;
  • Sentiment d’être constamment malheureux dans la relation ;
  • Sensation d’être pris au piège.

Burnout scolaire

Quand on pense à cette pathologie du XXIe siècle, on a l’impression qu’elle touche uniquement les adultes. Cela ne pourrait être moins vrai ! En fait, on peut tout à fait faire l’analogie avec l’épuisement professionnel des travailleurs. Tous les enfants en âge d’être scolarisés peuvent y être exposés. Les attentes vis-à-vis de l’étudiant envers lui-même sont excessivement élevées. La charge de travail est trop intense. L’élève n’arrive plus à faire face à sa scolarité. Le tout peut être aggravé par un contexte familial stressant, une prédisposition à l’anxiété, des facteurs sociaux externes (harcèlement scolaire par exemple). En termes de symptômes, cela se traduit par une fatigue mentale et émotionnelle intense, une perte d’intérêt pour les activités scolaires et extrascolaires ainsi qu’une baisse des performances académiques et une diminution de l’estime de soi.

Vos temps de repos sont-ils réellement mis à profit ? Ce n’est peut-être pas le cas si vous faites ces 9 activités pendant votre week-end

Surmenage des professions à vocation sociale

Le burnout professionnel est particulièrement répandu chez le personnel soignant (infirmiers, aide-soignants), ainsi que chez les enseignants. J’ai l’impression que c’est dû notamment à la crise du COVID qui n’a pas épargné ces professions. Les conditions extrêmes de travail, le manque de reconnaissance, une charge de travail toujours plus conséquente et la perte de sens durant cette période ont probablement renforcé la situation. En plus des symptômes « classiques » de l’épuisement professionnel, on peut aussi noter une désensibilisation à l’égard des autres et une perte d’empathie envers les personnes côtoyées au travail. Ce qui devient problématique puisque ces individus sont constamment en contact avec les autres.

Vous n’exercez pas ces métiers, mais vous pensez être en burnout ? Cliquez ici pour découvrir si vous souffrez de ces premiers signaux alarmants.

Burnout parental, affectif, scolaire ou professionnel, n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé qui saura vous aider à dépasser cette période difficile.

Les lecteurs ont aussi aimé :  Santé mentale au travail : les chiffres en 2023

Besoin de soutien psychologique, de parler de manière anonyme ? Rejoignez le groupe Facebook Stress, Burnout : Comprendre & Agir.

À très vite ! 🙏

 

 

Partagez si vous aimez !